Togo-Les poulets fumés par méthode artisanale contiennent des « contaminants chimiques »

Da-Afi Akpénè Akakpo montre dans sa thèse de doctorat soutenue, il y a quelques jours à l’Université de Lomé, que le fumage artisanal de poulets comporte des risques pour la santé publique.

« Caractérisation des systèmes techniques et de la qualité des produits de fumage artisanal de poulets (Gallus Gallus) au Togo ». C’est le titre de la thèse qu’elle a soutenue au Centre d’excellence régional sur les sciences aviaires (CERSA) de l’Université de Lomé le jeudi 1er avril dernier.

Dans son travail, l’auteure a étudié les conséquences liées au fumage artisanal de poulets. Son objectif, « mesurer les probables contaminants chimiques » que le produit fini contient. Résultat, il y a la présence des antibiotiques, des métaux lourds, des composants chimiques.

« Nous avons vu qu’ils étaient présents, mais les teneurs n’étaient pas encore alarmantes », précise l’impétrante. Et de relever que « cela pose quand même un risque » parce que « ces produits ont du mal à être extirpés du corps. Ils s’accumulent et avec le temps posent les problèmes de toxicité pour le consommateur », ajoute-t-elle.

Da-Afi Akpénè Akakpo, à l’issue de la présentation de son chef-d’œuvre, a eu une mention très honorale, comme le souligne son Directeur de thèse, Osseyi Elolo : « C’est la première fois qu’une recherche est faite sur les poulets fumés au Togo. Aussi cela se rapporte à la santé publique ».

La prochaine étape de Docteur Akakpo consistera à « sensibiliser les gens » sur « la qualité de la viande et les probables contaminants chimiques, notamment ceux apportés par la fumée et ceux qui étaient déjà présents dans la viande » parce qu’au Togo, le fumage de poulets reste une activité prisée, surtout à Lomé.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.