Togo: les leaders de l’opposition veulent « marcher » sur la CEDEAO

Après deux mois de mobilisation populaire contre le régime de Faure Gnassingbé, l’opposition togolaise annonce ce mardi l’organisation d’une nouvelle marche pour le mercredi 18 octobre prochain. Cette manifestation devrait avoir pour point de chute le siège de la CEDEAO à Lomé.
L’instance régionale s’est récemment penchée sur la solution du référendum pour une sortie de crise. Une décision contestée par les leaders de l’opposition.

« La lutte continue. Nous annonçons déjà pour le mercredi 18 octobre, une grande marche qui ira vers les bureaux de la CEDEAO à Lomé pour dire à la CEDEAO que nous ne sommes pas d’accord avec le référendum qu’elle semble encourager », a déclaré lors d’une conférence de presse Brigitte Adjamagbo-Johnson, coordonnatrice de la principale coalition de l’opposition togolaise.

« La CEDEAO est allée très loin en incitant le gouvernement à annoncer une date pour le référendum. Or ce que le peuple veut, c’est le retour à la Constitution de 1992 » a-t-elle poursuivi.

Lire aussi: « Togo: le ministre de la sécurité menace, l’opposition sort ses griffes ! »

Le gouvernement, pour sa part, compte organiser un référendum pour faire adopter une réforme constitutionnelle prévoyant notamment une limitation à deux mandats présidentiels.

Depuis deux mois, 14 partis d’opposition alliés ont multiplié les grands rassemblements populaires pour obtenir des réformes constitutionnelles avec en ligne de mire, le départ de Faure Gnassingbé.

TogoWeb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.