Togo : Les Imams de Sokodé et de Bafilo libérés. Les militants de Nubueke, toujours en prison.

Les Imams Alpha Abdoul Wahid de Bafilo et Mollah Hassane de Sokodé illégalement arrêtés et injustement écroués à la prison civile de Kara depuis bientôt deux mois recouvrent leur liberté. Après deux mois de détention, on est en droit de se poser des questions : Qu’est-ce qui sous-tend au juste l’arrestation des Imams? Que leur reproche-t-on au juste ?

Togo : Les Imams de Sokodé et de Bafilo libérés. Les militants de Nubueke, toujours en prison.

Si le motif de l’arrestation de l’Imam Mollah de Sokodé, aussi fallacieux qu’incongru est connu de l’opinion publique, on ne sait toujours pas ce qu’on reproche concrètement à l’Imam Wahib. Ont-ils vraiment demandé aux jeunes de lancer la fatwa contre les militaires ? Malgré leur relaxe, la question reste posée.

D’ailleurs cette libération a été « exceptionnelle » vu la présence des autorités judiciaires des localités environnantes. En effet, ce vendredi 8 décembre 2017, avant leur relaxe, la prison civile de Kara a connu la présence du Procureur de la République de la ville de Sokodé. Ce dernier est accompagné du juge de la première instance de la ville de Sokodé et du Procureur général de la ville de Kara. Les alentours de la prison civile de Kara ont été bouclés par des militaires, bérets rouges qui, d’ailleurs, selon nos sources ont sécurisé les deux chefs religieux jusqu’à leur destination respective.

Fait marquant. Après les formalités d’usage qui se sont déroulées aux alentours de 12h 10, les deux religieux ont décidé de prier avec leurs frères musulmans gardés encore en détention. Ils ont tenu à le faire parce que la prière du vendredi est très importante pour les musulmans.

A en croire une autre source que nous avons contactée sur-place, les Imams, après la prière, ont saisi l’occasion pour remercier leurs frères qui les ont soutenus et encouragés durant ces semaines d’épreuves. Il a été demandé aux deux Imams surtout à celui de Sokodé d’œuvrer pour la paix dans ces prêches. Et c’est sur ces conseils que les deux ont quitter la prison civile de Kara aux alentours de 14h30.

Selon notre correspondant sur place, à part les membres des familles des Imams qui ont fait nombreux le déplacement et qui attendaient hors de la prison, d’autres citoyens, adeptes, amis et proches de ces deux responsables religieux ont également fait le déplacement pour les accueillir et les conduire à leur destination respective.

Imam Alpha Abdoul Wahid accueilli chez à Bafilo

Les membres du Nubueké illégalement arrêtés, toujours en prison

Entre temps, les membres du mouvement citoyen Nubueke, Messenth Kokodoko, Joseph Ezra et Atsou Yawo arrêtés voire kidnappés illégalement sous de faux prétextes et mis en cage au sinistre Service de Recheche et d’Investigation (SRI) de la gendarmerie, de même que de nombreux autres citoyens arrêtés injustement pour des motifs politiques dans diverses autres circonstances notamment celle de l’incendie des marchés, croupissent toujours dans les geôles du pays. La coalition des 14 partis de l’opposition qui pilotent la mobilisation populaire depuis août 2017 réclame la libération immédiate de ces détenus politiques.

Togo : Les Imams de Sokodé et de Bafilo libérés. Les militants de Nubueke, toujours en prison.

Source : La Gazette du Togo + 27avril.com

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.