Togo-Les enjeux du congrès de l’UNIR à Kara

0
129

Les membres de l’Union pour la république (UNIR), le parti du président Faure Gnassingbé, se réunissent ce lundi 26 février dans la ville de Kara à deux mois des législatives et régionales.

Prévu initialement le 13 avril, le double scrutin législatif et régional aura finalement lieu le samedi 20 avril, une semaine plus tard. En prélude à ce rendez-vous important, le parti au pouvoir est en congrès statutairement à Kara, le fief des Gnassingbé.

« La veille, le thème principal du congrès n’était toujours pas dévoilé. Malgré cela, près de 1 500 délégués ont été conviés à cette grande messe politique », rappelle Rfi.

Ce rendez-vous qui se déroule à 400 km de la capitale, sera l’occasion pour les congressistes de revisiter les textes de leur parti, de revoir son organisation. L’enjeu principal reste l’étude des candidatures pour les législatives et régionales.

Selon les informations, c’est Faure Gnassingbé lui-même qui procédera au choix définitif des heureux élus, les candidatures pour les deux scrutins étant nombreuses. Un communiqué officiel laisse croire que les postes de vice-présidents régionaux seront supprimés. Désormais l’UNIR n’aurait qu’un seul vice-président. C’est dire qu’il y aura beaucoup de mécontents.

« Lors de cet ultime congrès avant élection, il s’agit aussi de mobiliser les troupes, indiquer les objectifs et se préparer face à une opposition qui, cette fois, ne boycotte pas les scrutins », complète Rfi.

Au Togo, toutes ces élections de ces dernières décennies sont systématiquement gagnées par le parti au pouvoir selon les chiffres officiels. Au grand dam de l’opposition qui crie souvent aux fraudes, aux manipulations des résultats.

Source : icilome.com