Togo : Les enfants, la priorité de « Faurevi ». Vraiment ?

des-enfants-tues-par-faure-gnassingbe2

Il semblerait que les enfants togolais seraient la priorité des priorités du jeune doyen. En tout cas, c’est qu’affirme le site d’informations de l’ancien nouveau parti unique au Togo, unir.tg. On a un peu tiqué en lisant cette propagande à la nord-coréenne, mais on lui accorde le bénéfice du doute. « Les enfants togolais représentent l’avenir du Togo et le Distingué Militant Faure Essozimna Gnassingbé l’a bien compris. Les enfants sont au cœur de son projet de société. Des engagements fermes ont été pris pour le bien-être et la protection sociale de l’enfant », peut-on y lire.

« Aujourd’hui, un enfant togolais est soumis à la gratuité de la confirmation de la grossesse de sa mère à son inscription à l’école primaire, sans oublier la gratuité de l’assurance santé avec School Assur, la gratuité des repas s’il bénéficie de la cantine scolaire ainsi que la gratuité de l’acte de naissance », poursuit l’article. Eh djah ! On a gratté les méninges jusqu’àààà, on n’a rien pigé de cette phrase. On devra appeler à la rescousse Senghor ou Molière. Parce que « cha là, cha nous dépache ».

Veut-on nous dire qu’avant que papa et maman pensent à faire la chose pour concevoir l’œuf, « Faurevi » avait décrété ça gratuit en conseil des ministres et qu’on peut fabriquer des enfants comme des pondeuses ? Ou peut-être qu’avant-avant, tomber enceinte n’était pas gratuit et que grâce à la magnanimité légendaire du fils héritée du père, il a décidé « à partir de dorénavant » d’offrir ça cadeau aux bonnes femmes. Et qu’il leur suffit de disposer d’un pass sanitaire pour avoir la confirmation de la gratuite de la grossesse. Yakoooo ! Plus rien ne nous étonne !

Ceci étant, il est vrai, les enfants sont les êtres innocents les plus doux et précieux. La naissance, le premier sourire, le premier mot, les premiers pas; pour une maman, ce sont les plus cadeaux que la vie puisse lui donner. Autant la douleur est immense comme le mont Kilimandjaro quand ces précieux êtres sont arrachés à leur affection.

Si le jeune doyen est tant attaché aux enfants pourquoi ne dit-il rien quand sa soldatesque assassine impunément les enfants ? Depuis sa capture du pouvoir, des dizaines d’enfants ont été abattus sans qu’il ne bronche pas. Ou bien ces enfants seraient de futurs opposants ?

Source : Liberté N°364 du Jeudi 09 Septembre 2021

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.