Togo – « Le vice, quand il n’est pas sanctionné, prospère et corrompt la société », selon Prof. KOUVON Komi Simon-Pierre

Des vidéos à caractère pornographique tournées dans des écoles cristallisent l’actualité au Togo dans l’ombre de la pandémie de la COVID-19. Elles divisent sur la toile sur la sanction à infliger aux apprenants ou pas. Le scandale pose la problématique du système éducatif scolaire à l’ère des mutations technologique où « les valeurs sont bousculées par l’ouragan de la liberté de la modernité qui se mondialise et se planétarise ».

Prof Komi Simon-Pierre KOUVON, philosophe éthicien, enseignant-chercheur des universités publiques du Togo, responsable de l’Equipe de Recherche Bioéthique et Ethique des Sciences et des Technologie (BEST) et auteur de l’ouvrage, « La responsabilité éthique dans les sociétés post communicationnelles », paru en 2019 chez L’Harmatan, se prononce sur cette affaire qui continue d’alimenter les débats. Lecture !

Le phénomène de sextape dans les milieux scolaires défraie la chronique, ces derniers temps, l’actualité au Togo. Il fait l’objet de plusieurs commentaires et divise les Togolais. Certains considèrent que le scandale sexuel est aussi vieux que l’humanité. On se rappelle du mythe biblique des scandales sexuels de Sodome et de Gomorrhe. Les jeunes élèves, qui se sont adonnés à cette perversité morale, n-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.