Togo: le taux de sous-emploi ne cesse de grimper

Photo: jeuneafrique.com

Selon les données de l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (Inseed) pour la revue globale à mi-parcours de la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (Scape) 2013-2017, le chômage au Togo est passé de 6,5 % en 2011 à 3,4 % en 2015. Un taux étonnement faible, inférieur à celui de référence, de 4 %, fixé par les économistes pour les pays en situation de plein-emploi, ce qui est loin d’être le cas du Togo.

À ce faible taux de chômage il convient en effet d’ajouter une situation de sous-emploi massive, qui touche particulièrement la tranche des 15-34 ans (révolus), lesquels représentent 35 % de la population. Un phénomène d’autant plus inquiétant que, si le taux de chômage a diminué, celui du sous-emploi, lui, a augmenté, passant de 22,8 % en 2011 à 24,9 % en 2015 (toujours d’après l’Inseed).

Lire aussi: « Togo: 5,36 milliards de FCFA d’Orabank pour aider les entrepreneurs »

Si on l’ajoute à celui du chômage, on arrive à un taux combiné de 28,3 % de jeunes sans emploi décent ni revenu régulier… Des « sous-employés » qui travaillent le plus souvent à leur propre compte, vivotant pour la plupart de petites activités de maraîchage, de vente ou de services, à cause d’un manque de formation ou de l’inadéquation de celle-ci avec le marché du travail.

L’objectif fixé en 2013 par la Scape et le Plan stratégique national pour l’emploi des jeunes (PSNEJ) est de réduire ce taux combiné à 24,3 % à la fin de cette année

Source : www.togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.