Togo: le Prof Ihou-Wateba et les 2 étudiants de la FSS relaxés par le SRI

694

Le Service de recherche et d’investigation (SRI) de la gendarmerie nationale a notifié lundi soir aux deux étudiants et au professeur Majesté Ihou-Wateba la fin de leur garde à vue. Les trois personnes qui sont poursuivies dans l’affaire dite de manipulation de notes à la Faculté des sciences de la santé (FSS) recouvrent ainsi leur liberté.

Selon des informations parvenues à Togo Breaking News, les étudiants Mlle Léontine Amoudzi Tamekloe et Cédric Yann Foly Dosseh ont quitté lundi les locaux du SRI et sont rentrés en famille.

Dans le même instant, les gendarmes ont également notifié au professeur Ihou-Wateba la fin de sa garde à vue. Son avocat, Me Raphaël Kpande-Adzare confirme sa libération mais a précisé qu’il est toujours à l’hôpital.

L’avocat continue de soutenir que l’affaire aurait dû être réglée au niveau de la faculté ou tout au plus au niveau du conseil de discipline de l’Université. Pour lui, cela éviterait que « la légèreté blâmable constatée dans la conduite du dossier puisse mettre la vie, l’honneur et la liberté des gens en péril ».

Toutefois, Me Kpande-Adzaré a expliqué qu’une rencontre est prévue avec le Procureur de la République pour savoir la suite qui sera donnée au dossier qui est toujours à la phase de l’enquête préliminaire.

La journée de lundi a été décisive dans l’évolution du dossier dans lequel on ignore jusqu’à ce jour les plaignants. L’Assemblée générale tenue dans la matinée par le Syndicat du personnel hospitalier du Togo (SYNPHOT) qui a décrété une grève sèche jusqu’à nouvel ordre a été le premier épisode de la journée. Lors de cette rencontre, l’affaire a cristallisé les attentions et les médecins ont estimé que les malades devraient aller au SRI pour se faire soigner.

On en était là, quand dans l’après-midi, la Présidence de l’Université de Lomé s’est au finish résolue de se prononcer sur l’affaire. Après avoir rappelé les contours du dossier, le Prof Dodzi Kokoroko a annoncé un dénouement rapide de la situation et a appelé la communauté universitaire au calme et à la retenue.

Cette sortie du Prof Kokoroko sera suivie de celle du doyen de la Faculté des Sciences de la santé (FSS), le Prof Agbèrè qui convoque un conseil extraordinaire de faculté. Sont conviés à cette rencontre, les enseignants de rang A, le collège des enseignants de rang B et le représentant du personnel administratif, technique et de service dette faculté. Il annonce que ledit conseil enregistrera la participation du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche ainsi que du président de l’Université de Lomé. La situation actuelle à la FSS sera au centre des échanges.

Selon plusieurs indiscrétions, l’affaire pourrait prochainement réglée dans le cadre universitaire.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here