Togo-Le procès en appel de Djimon n’a rien donné

Le président national du Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD) Djimon Oré ne sortira de prison de sitôt. Le procès en appel ce matin n’a rien donné. L’opposant va passer les deux ans prison.

L’ancien ministre reconnu « coupable pour outrages aux représentants de l’autorité publique et diffusion de fausses nouvelles » et condamné à 2 ans de prison ferme par le tribunal de Lomé, n’est pas tiré d’affaire. Son dossier en appel est passé ce jeudi matin à la Cour d’Appel.

Malheureusement, l’opposant n’a pas eu gain de cause. La Cour d’Appel a plutôt confirmé le jugement du Tribunal de Première Instance de Lomé en toutes ses dispositions. Par conséquent, Djimon Oré doit devoir passer les deux ans en prison.

« C’est dommage pour la liberté d’expression. Toute notre solidarité à lui et notre soutien moral à sa femme et surtout à ses enfants. Que dame nature l’accompagne dans cette épreuve », a publié ce matin, Emmanuel Sogadji sur sa page Facebook.

Et à Togoata Apédo-Amah d’ajouter : « C’est un scandale de plus qui démontre la nature liberticide de la dictature militaire ».

Rappelons que l’opposant a été arrêté le 29 avril dernier à son domicile devant sa famille, après avoir, dans une interview, dressé un bilan sombre de l’indépendance du Togo. Ses propos ont été jugés outrageux par les autorités du pays.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.