Togo : Le Front pour le referendum créé pour une nouvelle République

0
852

Des électeurs à Lomé (ph archive)

Mercredi 22 Mars 2017 – Des Togolais à la tête desquels se trouvent M. Ourna Gnanta Search Ourna Gnanta ont mis sur pied une initiative baptisée Front pour le référendum  afin de trouver une solution à la question des réformes constitutionnelles et institutionnelles, laquelle reste pendante dans le pays depuis plusieurs années. Pour le Front, cette démanche conduira le Togo vers une nouvelle République

Pour cette nouvelle trouvaille à propos des reformes, lesquelles sont une préoccupation nationale partagée par bon nombre d’acteur socio-politique toutes tendances confondues, le Front pour le référendum Search Front pour le référendum propose que la parole soit donnée au peuple pour qu’il se prononce.

Et pour gagner ce pari, Ourna Gnanta Search Ourna Gnanta entend faire un lobbying pour « convaincre le chef de l’Etat et son gouvernement, les différentes institutions de la République, les acteurs politiques et de la société civile avec qui nous sommes déjà très avancée dans les échanges préliminaires » mais aller à la rencontre des populations pour les informer de l’initiative ».

A propos des reformes que les togolais réclament depuis un certain et que l’Accord politique Global a prescris, il urge de souligner que la Constitution actuelle souffre de certaines carences ou mieux a besoin d’être mise à jour afin de répondre aux besoins de l’heure.

Si certains partis de l’opposition dont le principal parti ANC de Jean-Pierre Fabre réclament que les propositions prescrites dans l’APG soient mises en œuvre pour les reformes, précisons que le gouvernement a mis en place une Commission de réflexion sur les réformes politiques, institutionnelles et constitutionnelles. Cette commission selon une publication du Président Faure Gnassingbé sur twitter « … travaillera à formuler des propositions pour la vitalité de notre démocratie ».

Sur le bien-fondé de l’initiative du Front pour le referendum et partant des différentes tractations sans issues au sein de la classe politique, Ourna Gnanta Search Ourna Gnanta a, dans une interview, justifié que « Notre pays a exploré toutes les voies politiques possibles pour parvenir à des reformes consensuelles, mais sans succès.

Rappelons qu’en début de ce mois de mars et lors de sa dernière sortie médiatique à Lomé, Gilchrist Olympio, le président national du parti d’opposition, l’Union des Forces de Changement (UFC), s’est prononcé sur des questions d’intérêt national et a souhaité que pour les reformes qui peinent à se concrétiser, il serait judicieux de s’adresser au peuple par voie référendaire.

Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou [email protected]

Koaci.com