Togo-Le Col Djibril Mahaman promet une enquête au CHU SO

Djibril Mohaman

La Ligue des consommateurs du Togo (LCT) déplore qu’au Centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio (CHU SO) certains patients soient « systématiquement » déclarés positifs à la Covid-19. Le patron de la Coordination nationale de la gestion de la riposte à la Covid-19 (CNGR-Covid19) annonce une enquête.

Au CHU SO de Lomé, une partie des patients, une fois qu’ils arrivent, seraient « systématiquement » déclarés malades de la pandémie de coronavirus. «Le pire est le fait que les soignants ne cherchent même pas à faire le test PCR ni aux accompagnateurs, ni aux membres de la famille dont est issue le malade. Isolés, on exige de leur parent à payer une somme de plus de 40.000 FCFA par jour », dénonce la LCT dans un communiqué rendu public.

L’accusation est grave. Interrogé sur la question ce mercredi 18 août 2021, lors de sa conférence de presse hebdomadaire à Lomé, le médecin-colonel Djibril Mahaman, le coordonnateur de la Coordination nationale de la gestion de la riposte à la Covid19 (CNGR-Covid19), s’étonne d’abord de cette révélation accusatrice.

Et de tenter ensuite de rassurer : « Nous ne sommes pas au courant de cette situation. Mais comme vous venez d’attirer notre attention sur ça, nous allons mener notre petite enquête pour voir si c’est vrai et éventuellement décourager ceux qui s’adonnent à ce genre de pratiques », rappelant qu’il est inadmissible de déclarer une personne malade de coronavirus alors qu’elle ne l’est pas, d’autant plus que seul un test PCR, effectué par des agents payés par l’Etat, permet de lever tout doute en confirmant ou en infirmant le statut de santé de quelqu’un par rapport à la maladie virale.

Cette menace est-elle suffisante pour décourager les médecins racketteurs ou véreux ?

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.