Togo: le camp Agbéyomé sécoué par un scandale, la toile s’enflamme

La Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) est de nouveau au cœur des attentions, du moins sur la toile, depuis 48 heures. Et pour cause, le nommé Xana Sadjo-Hetsou, se présentant comme le compilateur des résultats de la présidentielle du 22 février pour le compte de la dynamique, accuse vertement celle-ci de ne disposer d’aucune preuve de sa « prétendue » victoire à la présidentielle.


L’affaire aurait pu passer inaperçue et même classée à la rubrique des faits divers si au moins un membre de la dynamique Mgr Kpodzro n’avait pas cherché à réagir aux accusations portées contre elle.

C’est M. Sadjo-Hetsou qui décroche en premier une flèche à l’endroit de la dynamique. Dans un écrit qu’il a intitulé « TOGO-ALTERNANCE : AU NOM DU PÈRE, DU FILS ET DU SAINT-ESPRIT« , l’homme se veut formel sur un point : il a des révélations à faire sur la dynamique dont il affirme avoir « fait la compagnie (…) de janvier 2020 à février 2020 ».

A LIRE AUSSI:Sérail : ces négociations de coulisse qui retardent le nouveau gouvernement

Un mois seulement de collaboration dont il affirme être ressorti avec un « lourd secret », qu’il se doit, au nom de la vérité, de livrer aux Togolais.

Cette première sortie n’est pas prise au sérieux par l’opinion qui a longtemps été abreuvée aux accusations et contre accusations dans le microcosme politique togolais. Mais Xana ne lâche pas l’affaire.

Deux jours après, il revient à la charge par le truchement d’une interview accordée à un média en ligne. Là il n’y va pas par le dos de la cuillère et se montre plus insistant dans ses accusations.

Pour lui, « la dynamique n’avait pas de délégués dans les bureaux de vote » et donc « ne dispose d’aucun résultat en sa possession ». Les internautes découvrent donc le visage derrière les accusations.

A LIRE AUSSI: Primature: le fidèle Sélom veut continuer avec Faure

Si sa première sortie est passée inaperçue, la seconde ne l’est pas et elle a visiblement fait mouche. Mais beaucoup d’internautes sont toujours sceptiques. Celui qui accuse dit avoir été recruté par la dynamique comme compilateur des résultats avec une solution informatique ; sauf que personne ne l’a jamais vu dans les sillages de la dynamique Mgr Kpodzro encore moins du QG du candidat.

Le doute s’installe et on banalise. Mais la Dynamique Mgr Kpodzro s’est sentie touchée et la réaction est venue d’un de ses membres éminents.

M. Thomas NSukpoé, président d’un petit parti politique, le Bloc d’Action pour le Changement (BAC), adepte de la théorie d’une prophétie de 1946 sur le Togo, a voulu rétablir la vérité.

A LIRE AUSSI: Nouveau gouvernement : ces ministres dont Faure va se débarrasser

Manifestement il aura raté sa communication puisque sa sortie est venue confortée dans l’opinion la thèse selon laquelle M. Sadjo-Hetsou a bien été employé par la DMK pour compiler les résultats de la présidentielle. Thomas NSukpoé accuse à son tour le sieur Sadjo d’abus de confiance et de vol.

« SADJO c’est un faux type. Personne ne le connaissait à la Dynamique Monseigneur Kpodzro. C’est à l’approche des élections présidentielles du 22 février 2020 que ce Monsieur est allé rencontrer Monsieur ATAYI, Directeur de Cabinet du Président Agbeyome Messan Kodjo pour lui proposer son service en informatique.

L’ayant écouté et vu le profil qui correspondait au service proposé, Monsieur ATAYI a informé ses supérieurs hiérarchiques et une somme d’à peu près de un million deux cents milles (1.200.000) francs a été mise à sa disposition par la diaspora représentée par Monsieur AMEDODJI Kokou Philippe.

Le gars comme je le disais à l’entame n’est connu de personne à la Dynamique Monseigneur Kpodzro puisqu’il n’a participé à aucunes de nos réunions stratégiques au Q.G ni chez le Président Agbeyome Messan Kodjo. Pire, il a disparu à 48 heures des élections présidentielles du 22 février 2020.

A LIRE AUSSI: Coronavirus au Togo: les médecins cubains portés disparus

Alors nous avons pris nos dispositions pour le faire remplacer et faire compiler nos résultats par d’autres personnes. Messieurs SIBABI et ATAYI peuvent en témoigner. Donc dire aujourd’hui qu’il était le seul compilateur, ressort de son imaginaire puisqu’il n’a même pas fait le travail pour lequel il a été payé.

Et nous pouvons porter plainte contre lui pour escroquerie. Tout court, il faut reconnaître que ce type est un faux à qui personne ne doit faire confiance. » déclare à son tour M. Nsoukpoé dans une vidéo.

Il n’en fallait pas plus pour crédibiliser aux yeux des internautes la théorie de l’amateurisme qu’on colle à la dynamique Mgr Kpodzro. Beaucoup se demandent comment elle a pu confier à un parfait inconnu une tâche aussi sensible que la compilation des résultats d’une présidentielle.

Pire, M. Sadjo-Hetsou est présenté comme un transfuge politique qui vend ses services aux plus offrants et qui n’hésite pas à tirer à boulets rouges sur ceux dont il est en désaccord.

Le Nouvel Engagement Togolais a été un temps sa victime. D’où les uns et les autres se demandent par quelle alchimie la dynamique qui se faisait passer pour le parangon du professionnalisme politique, a pu se laisser berner par les promesses de quelqu’un sans enquêter sur ses antécédents.

A LIRE AUSSI: Affrontements à Siou : Gilbert Bawara dans tous ses états

En tout cas la sortie de Thomas NSukpoé a aussi permis aux uns et aux autres de savoir qu’à quelques jours de la présidentielle, la Dynamique Mgr Kpodzro cherchait encore un compilateur et que ce n’est qu’après le couac avec Xana Sadjo-Hetsou qu’elle a dû, selon les dires de Nsoukpoé, trouver des remplaçants au pied levé.

Dans ce contexte, a-t-elle pu faire un véritable travaille de compilation au point de disposer des vrais chiffres comme elle le claironne ? C’est la grande interrogation qui secoue aussi la toile.

Le grand déballage n’est manifestement pas fini puisque Xana Sadjo-Hetsou promet avoir mis des éléments à la disposition du journaliste qui l’a interviewé et qui seront disponibles dans les heures et jours à venir.

En attendant de les suivre, nombre de personnes s’interrogent également sur les réelles intentions derrières les sorties de Xana. Mission commandée, vengeance ou règlement de compte ? Lui assure n’agir qu’au nom de l’obligation de vérité.

L’informateur228

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.