Togo: « l’exécution des militaires à Sokodé ne restera pas impunie », Gilbert Bawara

Togo: « l’exécution des militaires à Sokodé ne restera pas impunie », Gilbert BawaraReçu dans l’émission « Taxi presse » sur la radio Taxi Fm, Gilbert Bawara, le ministre de la fonction publique, n’a pas manqué de dire tout son désamour pour le leader du Parti National Panafricain (PNP) Tikpi Atchadam. Selon lui, le PNP est un parti qui prône la « violence » et la « déstabilisation » des institutions de la République.

Le ministre Bawara a justifié ses propos en s’appuyant sur les évènements (affrontements violents entre forces de l’ordre et manifestants, morts, destruction des biens publics et privés) survenus à Sokodé. « Les gènes de la violence sont consubstantiels à certains partis politiques mais la loi est là pour ramener l’ordre et protéger tout le monde », a-t-il laissé entendre.

Il a condamné la mort des deux militaires en poste au domicile d’une personnalité dans la ville de Sokodé, un acte qu’il promet punir par la loi dans toute sa rigueur. « L’exécution des militaires à Sokodé est un acte grave qui ne restera pas impuni. Ça prendra le temps que ça prendra », a-t-il martelé.

Par ailleurs, le ministre a réitéré la volonté du gouvernement à ouvrir des discussions avec tous les partis politiques de l’opposition pour parvenir à un consensus et un retour à la normale dans le pays. Il invite donc l’opposition à saisir la main « tendue » par le gouvernement.

« Faure Gnassingbé est président par la volonté des Togolais. Il a été élu dans les urnes et si les gens devraient s’engager dans des logiques autres que la logique démocratique pour demander aujourd’hui son départ, d’autres Togolais se mobiliseront demain pour faire partir celui qui viendra aussi », a déclaré M. Bawara.

TogoTopInfos.com

2 Commentaires

  1. Bawara, tu dis que le peuple a élu Faure Gnass, ok c´est le même peuple qui lui dit de quitter le pouvoir. Ce même peuple lui a retiré la confiance. C´est tout . Ou est le problème ? il n´a qu´a quitter.
    Au RPT-UNIR , vous ne connaissez pas le mot » démission » pourtant vous dites que vous étiez á l´école des blancs.
    Vous n´avez jamais vu un peuple qui réclame la démission de ses propres dirigeants?.
    Vous avez pas vu ce qui s´est passé au Brésil, en Coré du Sud, même au Libéria de Charles Taylor?
    Honte á vous.

  2. Les auteurs des plusieurs morts civils depuis 2005, resteront-ils impunis eux? Parce qu’ils sont des militaires, eux ils ont le droit à la justice et l’impunité et les civils non?

    Quelle gouvernance???
    Tout concoure à comprendre alors que c’est l’armée qui vous tient en place!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.