Home Société Togo : la tentative de désespoir d’Agbéyomé Kodjo

Togo : la tentative de désespoir d’Agbéyomé Kodjo

0
359
Agbeyome-Kodjo.jpg

En dépit de l’éclatement de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) avec la création de la Dynamique pour la majorité du peuple (DMP), le président national du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) refuse toujours de tourner la page de la présidentielle de 22 février 2020 qui a vu la victoire de Faure Gnassingbé au premier tour.

En effet, dans une déclaration publique, relative à la décision de certains partis politiques membres de la DMK de participer aux prochaines élections législatives et régionales, Agbéyomé Kodjo a annoncé le lancement, dan les prochains jours « d’une nouvelle phase » pour la récupération de la « victoire » de la dernière présidentielle.

« (…) En terme de feuille de route, pour la récupération du pouvoir, une nouvelle phase va s’ouvrir d’ici le 27 avril 2023. Je dis simplement à toutes les filles et à tous les fils du Togo tout entier de rester mobilisés et prêts pour les mots d’ordre à venir. Confiant et dans l’espérance, rien, absolument rien ne peut arrêter ceux qui sont biens. Car notre nombre fait notre pouvoir. Ensemble, dans la mutualisation sincère de nos énergies, dans l’intérêt supérieur de la nation, nous verrons tous la gloire de Dieu », a déclaré Agbéyomé Kodjo.

Comment Agbéyomé Kodjo va-t-il pouvoir mobiliser les populations avec le départ de ses désormais anciens alliés qui viennent de créer la Dynamique pour la majorité du peuple (DMP) ? Compte-t-il seulement sur Monseigneur Kpodzro pour atteindre ses objectifs ? Comment va-t-il procéder tout en étant à l’extérieur du pays ?

Ces interrogations reviennent en boucle au sein de l’opinion publique. Avec le départ des partis membres de la DMK, Agbéyomé Kodjo se retrouve seul avec le prélat et « le Saint Esprit » qui, depuis 2020, tarde à envoyer son souffle pour opérer le changement tant vanté.

Il faut souligner que l’ancienne DMK rassemble sept (07) partis politiques de l’opposition à savoir la CDPA, les DSA, le MPDD et le Nid et six (06) organisations de la société civile. Elle a été créée par Mgr Philippe Kpodzro en 2020 dans le cadre de la présidentielle du 20 février 2020. Grâce à ce regroupement, le prélat a pu emmener les 13 leaders à soutenir la candidature d’Agbeyome Messan Kodjo, président du MPDD à cette élection.

Source : Togo actualité

Source : Togoweb.net