Togo-La hausse du prix du gaz décime les forêts

Le prix du gaz est au centre des préoccupations des ménages au Togo. Pour cause, il a connu une hausse vertigineuse, jusqu’à 73 % depuis le 12 août 2022. Face à la grogne suscitée par cette nouvelle donne, les autorités togolaises viennent de revoir leur copie. Elles ont baissé un tout petit peu le prix de ce produit à travers une subvention d’environ 16 centimes d’euros par kilogramme.

La mesure est entrée en vigueur vendredi dernier. Et résulte des échanges entre le gouvernement et les importateurs. Mais pour les consommateurs, cette réduction n’est pas suffisante.

Fo Koffi, chauffeur de taxi est dépité : ” C’est un coup dur. La bouteille de 10 euros est passé à environ 16 euros. Ils viennent de procédé à cette petite réduction. La situation demeure difficile “

Il faut donc faire feu de tout bois. Les consommateurs optent pour des énergies alternatives comme le charbon de bois, nonobstant ses conséquences pour la préservation des forêts.

” On espère qu’ils ne vont pas nous créer des problèmes en interdisant la vente du charbon, le charbon est un peu cher, mais le gaz butane l’est encore plus en ce moment. La bouteille de 10 euros est passée à plus de 16 euros ‘’, a expliqué Abla Dovi, vendeuse de charbon de bois.

Si le contexte mondial est souvent évoqué pour justifier la hausse du prix du gaz au Togo, les défenseurs des consommateurs exigent le maintien des subventions.

” C’est que le prix en international a tentation à être en hausse mais nous pensons que les contextes ne sont pas les mêmes. Le pouvoir d’achats n’est pas le même au Togo, les salaires n’ont pas les mêmes niveaux et que chercher à vouloir supprimer les subventions sur les produits pétroliers, notamment sur le gaz, c’est encourager la déforestation. ‘’, a déclaré Emmanuel Sogadji, président de la ligue togolaise des consommateurs.

Les organisations de la société civile demandent au gouvernement togolais d’abandonner le projet de libéralisation du secteur du gaz et attend un retour aux prix traditionnels de ce produit.

Source : africanews.com

Source : icilome.com