Togo – La CEDEAO préfère la démission des députés que celle du président IBK

Le bloc régional ouest-africain a publié lundi un plan en quatre points après un sommet organisé par liaison vidéo dans le but de restaurer la stabilité politique au Mali. Le plan prévoit que 31 députés maliens élus lors d’un vote contesté démissionnent de leurs fonctions.

Les chefs d’État de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) estiment que la démission des députés ouvrira la voie à de nouvelles élections dans ces localités.

Dans la proposition, l’institution a également appelé à la mise en place rapide d’un gouvernement d’unité nationale dans le pays.

Le Président nigérien Mahamadou Issoufou, qui est à la tête de la CEDEAO, avait auparavant appelé ses collègues dirigeants à prendre des « solutions durables et des décisions fortes, à même de garantir la stabilité du Mali », et donc de la région.

Issoufou a réaffirmé la volonté de mettre en œuvre les recommandations antérieures proposées par les médiateurs.

Des manifestations contre le gouvernement malien ont éclaté début juin après que l’opposition a rejeté les compromis du président-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.