Togo-Jean-Pierre Fabre : « Boukpessi tord le cou à la réalité »

En conférence de presse lundi à Lomé, Jean-Pierre Fabre a traité le ministre Boukpessi de menteur. L’opposant rejette les propos tenus par ce dernier aux lendemains du retrait de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) de la Concertation nationale entre acteurs politiques (CNAP).

On se rappelle. Après la sortie officielle de l’ANC des discussions avec le régime, le ministre en charge de l’Administration territoriale s’était offusqué et avait dénoncé « l’hypocrisie » de Jean Pierre Fabre et ses collaborateurs. Le ministre Boukpessi les avait accusés d’avoir quitté le dialogue juste à la veille de sa clôture.

« Ils ont envoyé un courrier hier alors que les travaux de la CNAP prennent fin aujourd’hui. Vous avez participé aux travaux pendant six mois et tout le monde sait qu’aujourd’hui c’est le dernier jour et hier vous dites que vous quittez », avait déclaré le ministre d’État.

Mais contrairement à ce que Payadowa Boukpessi voulait faire croire, l’ANC n’a pas en réalité quitté la CNAP à la veille de clôture des travaux. Le parti dit avoir pris la décision de son retrait des discussions des semaines avant la clôture des travaux. Et ce à travers un courrier envoyé au même ministre, courant le mois de mai 2021. Alors que les travaux de la CNAP en question ne prenaient fin qu’au 13 juillet 2021.

Pour Jean-Pierre Fabre, Boukpessi ne cherche qu’à semer la confusion dans les esprits en tenant ces propos.

« C’est faux, l’ANC n’a pas quitté le dialogue à la veille de sa clôture. Si le ministre était dans la vérité, disait des choses justes, il ne tordrait pas le cou à la réalité. Nous ne sommes jamais partis la veille de la clôture des travaux. Nous avons envoyé une première lettre au ministre le 27 mai dans laquelle nous avions dit que nous nous désolidariserions du semblant de consensus qui se dessinait contre son gré. Entre le 27 mai et la date de notre départ, cela faisait six semaines. Est-ce que cela s’appelle la veille ? », s’est interrogé le Maire du Golfe 4.

A en croire les responsables de l’ANC, le ministre Boukpessi a délibérément « inventé » cette histoire pour discréditer le parti.

Notons que bon nombre de partis politiques de l’opposition démocratiques ont boudé cette fameuse concertation initiée par le régime.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.