Togo-Il y a 31 ans que des officiers des FAT tués au nom de la démocratie

0
261

Devoir de mémoire. 25 mars 1993- 25 mars 2024: 31 ans que des officiers des Forces armées togolaises (FAT) ont été tués au nom de la démocratie et l’État de droit au Togo.

Le Général Améyi Mawulékpimi, les Colonels Tépé Eugène et Akpo Gnandi, tous des officiers supérieurs des Forces armées togolaise (FAT), ont été tués dans des circonstances non élucidées lors des attaques du camp RIT à Lomé.

Ce camp où résidait le feu Général Président d’alors, Eyadéma Gnassingbé, Président du Togo qui bouclait ses plus de vingt ans à la tête du Togo.

Les événements tragiques qu’a vécus ce pays reste encore vivaces dans la mémoire des Togolais.

En effet, dans la nuit du 25 mars au 26 mars 1993 reste un évènement tragique, inoubliable. Les Colonels Tépé Eugène et Akpo Gnandi que leurs frères dames traitaient de démocrates acquis à la cause des forces démocratiques de l’opposition et leurs proches ont été sauvagement assassinés.

Source : icilome.com

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.