Togo-Hausse du prix du Gaz : La DMK s’offusque…

Par communiqué en date de ce mercredi 17 août 2022, la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) exige des autorités togolaises, le retour au prix initial du gaz. Le groupement de partis politiques s’offusque qu’une “telle hausse intervenant à un moment où les Togolaises et Togolais ploient déjà sous le poids de la vie chère”. L’organisation demande à cet effet que les gouvernants remettent en place la subvention sur les tarifs de produits gaziers.

COMMUNIQUÉ DE LA DYNAMIQUE MONSEIGNEUR KPODZRO (DMK)

Les togolaises et togolais sacrifiés une fois encore sur l’autel des intérêts de la minorité pilleuse. La DMK observe depuis le vendredi 12 août 2022 sur les réseaux sociaux, qu’à la suite de l’arrêt total par le gouvernement de la subvention sur le tarif du gaz de pétrole liquéfié butane ou propane, les trois sociétés spécialisées dans la distribution de ces produits au Togo ont annoncé une hausse de leurs prix qui
va au-delà de 70%.

La DMK s’étonne que ceux qui nous gouvernent depuis plus de 50 ans n’aient tiré aucune leçon de l’expérience d’août 2016, où une société de distribution de gaz s’était permis d’augmenter de 41% les prix de ses produits, sous prétexte que l’Etat avait supprimé la subvention.

Comment a-t-on pu abandonner depuis tout ce temps l’approvisionnement du Togo en gaz butane à ces sociétés privées ? Comment veut-on que notre pays honore ses engagements en matière de climat et freine la déforestation alors que ce sont encore des privés qui importent, distribuent et fixent le prix du gaz à leur guise ?

La DMK s’offusque qu’une telle hausse intervenant à un moment où les togolaises et togolais ploient déjà sous le poids de la vie chère, soit annoncée par des distributeurs pendant que le gouvernement se terre dans un silence coupable. Faut-il en déduire que les autorités déjà en manque de légitimité, se savent maintenant incapables de s’imposer à ces opérateurs économiques plus puissants que l’Etat ?

Cette augmentation des prix du gaz de pétrole liquéfié butane ou propane variable selon les sociétés, entrainera inévitablement l’utilisation massive du charbon de bois avec pour conséquence la réduction du couvert végétal et comme corollaire : le réchauffement planétaire et l’impact négatif sur le reboisement au Togo. Par ailleurs, cette hausse vertigineuse et sauvage place le Togo à la tête des pays où le kilogramme du gaz de pétrole liquéfié butane ou propane est le plus cher dans l’espace UEMOA, alors que notre pays enregistre le SMIG et les salaires les plus faibles de la sous-région.

En conséquence, la DMK exige que les gouvernants remettent en place la subvention sur les tarifs de produits gaziers. En effet, ces fonds seront plus utiles aux togolaises et togolais dans la réduction du prix du gaz que dans l’organisation d’élections régionales inopportunes et la mise en place d’un sénat budgétivore. Ces subventions sont également une condition nécessaire et obligée pour limiter les effets à
terme de l’usage excessif du bois de chauffe et du charbon de bois.

La DMK exige le retour au prix initial du gaz qui était déjà largement au-dessus des prix pratiqués dans la sous-région. Il est inacceptable de continuer de sacrifier les togolaises et togolais pour assouvir les intérêts d’une minorité pilleuse.

Fait à Lomé le 17 août 2022

La Conférence des Présidents

Source : icilome.com