Togo : Guy Madjé Lorenzo, Totalement Nul sur France 24 !

Il est de la nature des régimes décriés, des dictatures de s’offrir des services d’éminents communicateurs capables de s’inviter sur n’importe quel média ou réunion pour défendre avec brio, même dans le mensonge, le système dont il fait partie. Certains autocrates connus pour leur éloquence à l’image de Sékou Touré, Hitler, Robert Mugabe ou Mobutu Sesseko, tenaient en respect les journalistes et leurs auditoires.

Togo : Guy Madjé Lorenzo, Totalement Nul sur France 24 !

Dans un système où le chef est moins prolixe ou souffre de l’agoraphobie, ceux qui ont pour mission de porte-parole ou de communicateurs sont des gens rodés à la tâche. Mais lorsqu’on a une image assez dégradée comme le régime de Faure Gnassingbé et qu’on envoie un piètre orateur sur les médias, on ne peut s’attendre qu’à la catastrophe. Et ce fut le cas ce mardi soir dans le journal Afrique de France 24 avec le ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation civique, Guy Madjé Lorenzo.

Les Togolais qui avaient les yeux rivés sur cette chaîne française ont vu un ministre exténué, essoufflé, perdu dans ses idées. La vérité n’a pas besoin de contorsions, mais le mensonge oui. Et Guy Madjé Lorenzo qui cherchait ses mots en a suffisamment servi sur le plateau de France 24. A la fin, c’est une si piètre prestation, une nullité absolue qui a provoqué l’hilarité de l’opinion qui a vécu en live l’extrême médiocrité de ceux qui ont en charge les responsabilités au sommet de l’Etat.

La prestation ridicule de Guy Madjé Lorenzo sur cette chaîne internationale montre une fois de plus que le système RPT-UNIR est non seulement à bout de souffle, mais aussi n’a pas véritablement de compétences capables de se livrer à ces genres d’exercice. Nous sommes loin des gens de la trempe de Lambert Mende au Congo Kinshasa ou Issa Tchiroma Bakary au Cameroun qui savent, même dans le mensonge, trouver les arguments nécessaires pour défendre leurs champions, notamment Joseph Kabila et Paul Biya.

Au finish, c’est du temps et de l’argent perdus que d’envoyer un ministre de la Communication à Paris pour une prestation rigolo qui enfonce davantage le régime. On l’aura compris, Faure Gnassingbé ne parle pas beaucoup, visiblement son ministre de la Communication n’est pas mieux.

Source : L’Alternative No.658 du 17 novembre 2017

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.