Togo – Grand marché de Lomé : Des opérateurs économiques togolais marginalisés au profit des étrangers

Plus les années passent, plus le Togo se singularise par des pratiques peu orthodoxes sur lesquelles s’interrogent de nombreux observateurs avertis. Avec la crise sanitaire liée à la Covid-19, nombreux sont les pays qui essaient de rendre la vie facile à leur peuple, étant donné que cette maladie, déjà, a impacté négativement les activités et renforcé la misère de beaucoup de personnes.

Mais au Togo, c’est visiblement le temps de créer plus de frustrations au sein de la population, surtout celle qui se bat pour donner du souffle à l’économie nationale durement éprouvée par la crise sanitaire.

Les opérateurs économiques nationaux ne souffrent pas seulement du mépris royal des premiers décideurs du pays qui bradent les sociétés d’Etat aux étrangers. Ils doivent aussi affronter l’injustice criarde qu’on tente de leur faire avaler dans leurs lieux d’activité. C’est un secret de Polichinelle. Le grand marché de Lomé (dont le bâtiment principal a été incendié en janvier 2013 par qui on sait) n’appartient plus aux Togolais, du moins les principales boutiques qu’on y trouve. Le comble, c’est lorsqu’on se rend compte que les responsables du marché, notamment de l’Etablissement public autonome pou-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.