Togo-Gilchrist Olympio : “Il faut bloquer la voie aux crises politiques”

MESSAGE DE VŒUX POUR 2022 du Président National de L’UFC ET CFO : Dr Gilchrist Sylvanus OLYMPIO

Togolaises, Togolais,

Mes chers compatriotes,

L’année 2021 s’achève et comme de coutume, permettez-moi de vous adresser ce message de vœux pour la nouvelle année.

L’année 2021 aura été la deuxième année de crise sanitaire due à la pandémie de covid 19 avec ses répercussions sur le social et l’économie.

Même si notre pays, le Togo a fait de son mieux dans cette lutte mondiale contre covid 19, il n’est pas inutile d’encourager les Autorités et tous les citoyens à ne pas baisser les bras et à continuer de respecter et de faire respecter les mesures barrières de lutte contre ce fléau qui a surpris le monde entier et qui a imposé de nouvelles habitudes.

Sans toutefois utiliser les moyens forts et les impositions, il est vivement conseillé, dans une approche de sensibilisation d’inviter une fois encore, ceux qui ont l’âge à se faire vacciner. Notre pays doit tendre vers une immunité collective. J’exhorte le Gouvernement à continuer de privilégier en toute chose le dialogue et la méthode participative y compris dans la gestion de cette crise sanitaire.

Afin de relancer véritablement l’économie et de promouvoir l’auto emploi et l’entrepreneuriat des jeunes dans ce contexte de covid et de post covid, j’encourage une fois encore les Autorités et les institutions bancaires à accompagner encore plus les jeunes et les femmes.

Le travail est un trésor et il libère l’homme. Il est donc important d’accorder les appuis et le suivi aux projets porteurs des jeunes pour des résultats concrets.

Le développement de notre cher pays, le Togo incombe à tous ses fils et à toutes ses filles et chacun doit faire sa part.

Sur le plan politique, j’exhorte les acteurs de tout bord à continuer d’accorder une place de choix au dialogue, aux négociations et à des ententes sur l’essentiel pour l’essor de notre pays.

J’ai l’habitude de dire qu’aucun parti politique ne peut tout seul résoudre les problèmes du Togo.

Nous devons, tout en restant dans nos rôles respectifs, œuvrer à un pays prospère. Il faut bloquer la voie aux crises politiques en privilégiant les discussions entre les acteurs politiques. En cela, j’encourage la permanence du dialogue au sein de la Concertation National entre les Acteurs Politiques CNAP. Ce dialogue qui a eu lieu au premier semestre a sorti des résolutions qui permettront d’améliorer le cadre électoral des prochaines échéances électorales. Les Acteurs Politiques doivent continuer de cultiver les vertus du respect mutuel et de l’opinion de l’autre, car l’histoire des peuples montre que les opposants d’aujourd’hui peuvent être les dirigeants de demain et vice versa.

Depuis son accession à la souveraineté internationale en 1960 et l’amorce du processus Démocratique en 1990, le Togo a des acquis qu’il ne faudra plus mettre en péril. La liberté d’expression, la diversité d’opinion, la liberté de presse constituent des socles de notre jeune Démocratie qu’il faudra sauvegarder.

Tout en rappelant à plus de responsabilités des uns et des autres dans la jouissance des droits notamment la liberté d’expression, je demande dans la mesure du possible, la libération des journalistes et de tous ceux qui sont considérés à tort ou à raison comme prisonniers d’opinions. Le pardon, la tolérance, mais aussi le respect de la vie privée des autres et la recherche permanente de la vérité avec des preuves doivent guider les leaders d’opinions.

Faisons un effort pour éviter à notre pays d’être peint en noir. J’en appelle à une prise de conscience et au sens élevé de la responsabilité de tous.

Et comme le disent les juristes, la détention doit être l’exception et non la règle.

Togolaises, Togolais,

Mes chers concitoyens,

Permettez-moi de saluer la mémoire de tous les Togolais qui nous ont malheureusement quitté l’année 2021 et particulièrement les soldats Togolais de la mission de paix des Nations Unies qui ont perdu la vie au Mali. Que la terre leur soit légère.

J’aimerais aussi féliciter le Gouvernement , les Forces de l’ordre de sécurité et de Défense de notre pays pour tout ce qui est mis en œuvre pour la protection du territoire, des personnes et des biens dans un monde en proie au djihadisme et à des actes d’extrémisme violent. Je les encourage à continuer dans ce sens.

Sur le plan africain, j’aimerais rendre un hommage à l’archevêque Sud Africain Monseigneur Desmond Tutu qui a malheureusement tiré sa révérence. Sa lutte tout comme celle de ses anciens compagnons notamment l’ancien Président Nelson Mandela reste une inspiration profonde pour la défense des droits humains et les droits des peuples.

Enfin, pour les femmes en milieu rural comme urbain, je recommande encore plus d’appuis pour plus d’activités rémunératrices de revenus pour le bonheur des foyers.

Ensemble, nous devons lutter contre la pauvreté, les inégalités, le chômage des jeunes.

Travaillons main dans la main pour l’essor du Togo, l’or de l’humanité.

Je souhaite une bonne et heureuse année 2022 à toutes les Togolaises et à tous les Togolais.

Que Dieu bénisse le Togo.

Ablode! Ablode! Ablode Gbadza!

Je vous remercie.

Fait le vendredi 31 décembre 2021.

Dr Gilchrist Sylvanus OLYMPIO Président National de l’UFC et Chef de File de l’Opposition.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.