Togo-Gestion des communes : Le regard autocritique du 1er adjoint au maire du Golfe 2

Le 30 juin 2019, le Togo a organisé ses premières élections municipales en plus de 30 ans. Après 2 ans de gestion, le 1er adjoint au maire de la commune du Golfe 2, pasteur Edoh Kossi Komi, plonge dans une sorte d’introspection. Le conseiller municipal regrette les anicroches causées par les différents taxes et tickets municipaux. Surtout la méthode utilisée par les agents collecteurs de taxes municipaux. Lecture !

SITUATION DANS LES COMMUNES 2 ANS APRÈS : LES CONTRIBUABLES EN ONT DÉJÀ RAS-LE-BOL DES TAXES ET DES TICKETS MUNICIPAUX

A la lecture de deux ans d’exercice et de gestion des communes, un sondage d’opinions auprès des populations par rapport aux taxes municipales ne serait pas favorable aux élus du 30 juin 2019. Pour cause, la colère des contribuables par rapport aux taxes municipales qui deviennent de véritables jougs à leurs cous.

À cet effet, il est impérieux que nous les maires, fassions profil bas en demandant aux collecteurs d’adopter une méthode pédagogique dans le recouvrement des taxes. Car nous n’avons pas été élus pour accroître la misère et le malheur des concitoyens mais pour améliorer leurs conditions de vie. Deux ans après les élections locales du 30 juin 2019, les populations déchantent de partout et se plaignent d’un grand fossé qui s’établit entre elles et les administrations municipales.

Les taxes ne sont pas de trop, mais les méthodes pour les recouvrer laissent à désirer et compromettent dangereusement le but de la décentralisation (développement par les populations et pour les populations). Par exemple, le PERMIS DE CONSTRUIRE est une taxe obligatoire pour tout citoyen qui veut construire, mais il faut d’abord sensibiliser les populations et ne pas les amender du coup avec des méthodes fortes comme si l’on emmenait les animaux à l’abattoir.

Il faut que nous disions aux populations leurs devoirs sans oublier de leur donner ce dont ils ont le droit. Car la décentralisation c’est du DONNER et du RECEVOIR. Les communes ont besoin des taxes au même moment que les populations ont besoin de vivre. Avec des populations, créions des richesses et il nous faut les inviter à faire preuve de bonne volonté et d’honnêteté pour accomplir leurs devoirs civiques…Il nous faut accompagner doucement et progressivement les populations au payement des taxes municipales et non avec les mesures fortes et violentes dont elles commencent par avoir horreur.

Pasteur Edoh KOMI, Premier adjoint au maire commune Golfe 2

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.