Togo-Gaz butane : Le gouvernement frappe fort dans le vide

Face au tollé général suscité par la hausse exponentielle du prix du gaz butane, le gouvernement togolais s’est contraint à rencontrer les sociétés de commercialisation dudit produit. Une démarche qui aurait dû être faite antérieurement pour éviter la tourmente aux Togolais déjà à bout de souffle. Cependant, les fruits sortis de cette rencontre n’ont pas tenu les promesses des fleurs affichées.

Toute semaine a été marquée au Togo par l’augmentation de plus de 75% du prix du gaz butane, un produit essentiel dans presque tous les ménages togolais. Sans aucune manifestation publique, les Togolais par la voix des associations de consommateurs, de la société civile et des partis politiques responsables, ont exprimé leur indignation face à cette décision. La population a regretté l’inaction du gouvernement et dénoncé sa volonté à soutenir la minorité opulente du pays.

Comme contraint à le faire, le gouvernement a rencontré ce jeudi 18 Août 2022 les sociétés distributrices du gaz butane au Togo. Au terme de cette assise, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation locale a fait sortir un communiqué fixant le prix du Kilogramme du gaz à 790 F CFA. Et donc la bouteille de 6 Kg revient à 4.740 F au lieu de 5.352 F et celle de 12,5 Kg à 9.875 F au lieu de 11.150 F. Le gouvernement déclare « resté mobiliser pour protéger le pouvoir d’achat des populations face aux crises multiples ».

Seulement à l’analyse, les « nouveaux » prix annoncés par le gouvernement ne sont qu’à un pouce de ceux annoncés par les sociétés distributrices du gaz le week-end passé. Déjà, certains crient au scandale et à la supercherie du gouvernement. « Tout ça pour ça ? », a crié un restaurateur à Lomé.

Pour cause, il suffit d’être moyennement passable en arithmétique pour comprendre que le gouvernement togolais frappe dans le vide. En prenant la bouteille de 12,5 Kg de gaz : elle était commercialisée à 6.500 F CFA ; elle est passée à 11.150 F CFA soit une hausse de 4.650 F CFA ; le communiqué du gouvernement le ramène à 9.875 F CFA, l’augmentation demeure à 3.375 F CFA. La différence est mathématiquement non significative.

Malheureusement le gouvernement reste et demeure dans sa philosophie de mesures insignifiantes et presque hilarantes.

Barth K.

Source : icilome.com