Togo – Fulbert Attisso : « Il n’était pas question d’un rappel à l’ordre »

Hier vendredi, Fulbert Attisso de la Dynamique Mgr Kpodzro a bel et bien répondu la convocation du Doyen des juges d’instruction. L’homme a subi un interrogatoire qui a duré à peu près 3 heures.

Le président du parti « Togo Autrement » qui dit être « serein et confiant », précise qu’il n’a jamais été question devant le juge d’un rappel à l’ordre ou d’un recadrage relatif aux 4 conditions sous lesquelles ils ont été récemment relaxés. Fulbert Attisso souligne qu’il a été seulement entendu sur le dossier le concernant.

« Nous avons été inculpés dans un dossier et le procureur nous a convoqués pour nous entendre dans le dossier nous concernant. Nous avons parlé de tout ce qu’on nous reproche. Nous sommes bien en instruction et il y a le secret de l’instruction. Nous avons répondu sur des questions qui touchent aux infractions qu’on nous a imputées, notamment la complicité, la violence et les fausses nouvelles. Nous avions répondu à toutes les questions, l’ambiance était bonne », a-t-il indiqué.

Et de poursuivre : « Il ne s’agit pas de savoir si nous avions respecté ou non les conditions qui nous ont été posées par la justice dès le départ. Nous avions été interrogés sur le fond du dossier. Ça n’à rien avoir avec un recadrage ou rappel à l’ordre ».

Fulbert Attisso clame toujours que la « Dynamique n’a rien fait ». « Nous n’avions pas posé d’acte répréhensible, d’acte qui soit contraire à la loi pénale, donc nous restons sereins. Et la prochaine fois quand ils vont nous appeler, nous allons venir les voir », a-t-il poursuivi.

Rappelons que Fulbert Attisso n’a pas été le seul membre de la Dynamique Kpodzro à être convoqué par le juge d’instruction. Seulement, les autres membres de la Dynamique Kpodzro n’ont pas répondu à la convocation.-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.