Togo – Excuses de Ferdinand Ayité : Plus rien ne sera comme avant selon ce député

Les excuses de Ferdinand Ayité : plus rien ne sera comme avant.

Pour être honnête, j’ai suivi cette vidéo avec une certaine tristesse, non que je sois opposé à ces excuses. Non. La contrition est un acte de grandeur du pénitent, qui ouvre la voie à l’absolution. S’excuser comme ils le font exige une hauteur d’esprit et je les en félicite.

Mais il s’agit de Ferdinand Ayité quoi ! L”intrépide journaliste, détenteur de tous les secrets, au flair infaillible, et qui, pendant des années, a tenu le haut du pavé grâce à ses certitudes. Ces excuses fendent l’armure d’airain dont il s’est entourée depuis plus d’une décennie, révélant une fêlure qui ne peut que se développer, finissant par la réduire en miette.

Comprenons nous bien. Je suis centriste, amateur des compromis et opposé à toute position extrême. Ma position politique a toujours conduit beaucoup de personnes, politiciens et journalistes confondus, à me considérer comme un opposant accommodant, voire même un allié du parti au pouvoir. Ces considérations ne m’ont jamais empêché de dormir et j’ai prouvé depuis quelques années que notre centrisme était vraiment indépendant. Cependant, on est maître des clés ou pas. Soit on détient la vérité ou on ne la détient pas. La présentation des excuses bat en brèche la défense de l’avocat et reconnaît donc une infraction qui a besoin d’excuses pour entraîner le retrait de la plainte. Et à partir de là, rien ne sera plus pareil. Si j’étais Ivoirien, j’allais dire que Jonbri a rencontré garçon. Et depuis, Jonbri n’est plus le même.

Voilà les réflexions que je développe aussi tard dans la nuit. Ils ont fait prévue d’une grande élévation d’esprit en présentant des excuses, mais désormais plus rien ne sera comme avant.

Dites moi ce que vous pensez de cette épisode ? Vos avis m’intéressent.

Gerry.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.