Togo- Elim mondial U20 (F): la désillusion des Eperviers

0
321

Dimanche après midi, les jeunes filles Eperviers U2O ont affronté leurs homologues de la Guinée-Bissau dans le cadre du premier tour des éliminatoires du mondial Colombie 2024. Un match soldé par la victoire des visiteuses.

1 but contre 3. C’est le score final de la rencontre d’hier. Les juniors Eperviers dames ont été corrigées sur leur propre installation à Kégué, malgré un début prometteur. En effet, à la première mi-temps, les poulaines du technicien Théophile Kpakpo-Koumi ont dominé le match, inscrivant le premier but de la rencontre à la 39e minute, après une belle occasion ratée à la 12e minute.

Mais à la deuxième mi-temps, comme toujours, les Eperviers ont perdu le contrôle de la rencontre. L’équipe togolaise était méconnaissable. La Guinée-Bissau qui a timidement démarré la rencontre a finalement pris le dessus, en égalisant à la 61e minute du jeu. 11 minutes après, les Lycaons ont marqué leur deuxième but grâce un coup-franc direct à 25 mètres. Le dernier but au compteur a été inscrit à la 90e minute de la rencontre, scellant ainsi leur victoire 3-1.

Théophile Kpakpo-Koumi

Réactions

Pour le coach des Eperviers, Théophile Kpakpo-Koumi, cette défaite est une désillusion. « Aujourd’hui c’est une désillusion, mais ce n’est pas la fin. Ce match est comme un match test pour nous. On est tombé les armes à la main, mais on va se relever et remonter la pente », a-t-il rassuré.

Le technicien des Lycaons, Romao Antoine Dos Santos, lui, mise davantage sur le match retour qui aura prochainement lieu en Guinée Bissau. A l’en croire, seule la confrontation du retour déterminera, en réalité, l’équipe qui sera qualifiée pour le second tour des éliminatoires. Une manière pour lui de maintenir concentrées ses joueuses qui ont surpris les Togolaises chez elles.

« Nous avons gagné, mais il faut reconnaître que c’est une partie de la compétition. Ce qui importe, c’est de gagner chez nous pour avoir la chance de poursuivre la compétition », a-t-il souligné.

Source : icilome.com