AccueilActualitésTogo-Droit de la concurrence et lutte contre la fraude : la Société...

Togo-Droit de la concurrence et lutte contre la fraude : la Société Suisse SICPA joue sa partition aux côtés du Gouvernement

Après l’étape de Tsévié qui a permis au ministère en charge du commerce et SICPA de sensibiliser et de former les acteurs et les agents du commerce des régions Plateaux et Maritime au droit de la concurrence et aux techniques de contrôle des divers produits, c’est au tour de acteurs des autres régions économiques Centrale, Kara et Savanes de bénéficier de ce renforcement de capacités. En effet, depuis ce 12 janvier 2023, les séances de sensibilisation et de formation se poursuivent à la salle de conférence de l’hôtel Kara. L’objectif reste le même, celui de permettre aux différents acteurs du commerce de cerner leurs droits et responsabilités au regard des différentes dispositions réglementaires régissant les activités commerciales au Togo.

La sensibilisation des opérateurs économiques des 03 régions du nord (Centrale, Kara, Savanes) est assurée par les responsables en charge du contrôle de la concurrence du Ministère du commerce, de l’industrie et de la consommation locale, et a permis de présenter dans un premier temps aux acteurs du commerce le cadre institutionnel de gestion du droit et de la politique de la concurrence au Togo. Ensuite les dispositions règlementaires organisant les activités commerciales et les différentes formalités à accomplir pour l’exercice des activités commerciales ont été présentées aux opérateurs économiques et associations de protection des consommateurs. Pour leur part, les inspecteurs et contrôleurs du ministère du commerce ont été formés aux techniques de contrôle de qualité et conformité des produits de première nécessité par les experts de la Société SICPA.

Véritable moment d’échanges entre les divers acteurs du secteur du commerce, ces journées de formation ont permis de former aux bonnes pratiques à adopter en vue de parvenir aux objectifs de protection et préservation de la santé des consommateurs en luttant efficacement contre la contrebande. Le Directeur général du Commerce, M. Abé TALIME a d’ailleurs rappelé que « la fraude détruit l’économie, car s’il est bénéfique au fraudeur, il constitue un manque à gagner pour l’Etat ». Il a exhorté ces collaborateurs à toujours faire preuve de professionnalisme dans l’exercice de leurs fonctions.

Après la phase de formation, des contrôles et inspections terrain ont d’évaluer les compétences nouvellement acquises par les participants et les familiariser davantage aux inspections des produits marqués par la Solution automatisée de marquage (SAM) et aux contrôles à mener en vue d’une lutte contre la contrebande et le commerce illégal. Les divers échanges entre les experts SICPA et les participants (inspecteurs et contrôleurs du commerce) ont également permis à ces derniers d’être davantage sensibilisés aux techniques et outils de contrôle de détection des diverses fraudes auxquelles ils feront face. Les participants ont remercié aussi bien le ministère de tutelle et SICPA pour l’organisation de cet atelier de renforcement de capacités et ont promis de mettre efficacement en application les bonnes pratiques et techniques apprises.

C’est donc sur une note de satisfecit que s’est terminé l’atelier de renforcement de capacités des divers acteurs du commerce. Ces derniers ont d’ailleurs émis le vœu que des actions de ce genre se poursuivent pour leur permettre d’être encore plus efficaces et productifs.

Contact presse : DIRECT AGENCE

Tel. 00 228 97 10 01 00

Mail. [email protected]

Source : icilome.com

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

AHATEPHOUN Zokonou madjao on « Agbéyomé Kodjo va prêter serment… »
zenegba kosi Mawuto on La corruption peut se soigner
Amah Komlan on Une force de proposition
IGNACE ÉVARISTE VALÈRE TCHIAKPE on Faure Gnassingbé à la barre au Nigéria 9 octobre 2018
ABOUDOUBAYE ABDEL LATIF on La pression populaire reprend dans les rues
Innocent LeSage on La voie de la raison