Togo-Dr Christian Spieker invite le gouvernement à un changement de politique vis-à-vis de la diaspora

Il y a certains événements mondiaux qui auraient pu interpeller la conscience de ceux qui dirigent notre pays et ceux de toute l´Afrique, surtout francophone, mais malheureusement ce n´est pas toujours ainsi. C´est le cas des jeux olympiques qui se déroulent actuellement à Tokyo au Japon. Les enfants de l´Afrique brillent pour la France alors que ça aurait pu être pour leur pays d´origine en Afrique. C´est dû à la politique que mènent les dirigeants africains. Elle n’est pas incitative à l´égard de leur diaspora basée en Europe et ailleurs pour les encourager à se mettre au service de leurs pays d´origine. C´est une politique à revoir.

C´est très triste de le dire. Notre compatriote Clarisse Agbegnenou brille pour la France et rend la France fière alors que cette fierté aurait pu être pour le Togo, son pays d´origine. Par elle, le monde entier aurait pu connaître le Togo pendant ces jeux olympiques à Tokyo, surtout que cette jeune femme aime bien son pays d´origine et n´a jamais manqué une occasion dans ses vidéos et interviews de préciser ses origines togolaises bien qu´elle soit née en France mais des parents tous deux togolais. Les autorités togolaises auraient pu l´inciter à venir au Togo ouvrir une école de judo pour entraîner ses compatriotes filles pour les compétitions internationales et même représenter le Togo dans ces jeux.

Connaissant bien le talent exceptionnel de cette jeune femme, la France l´a promue adjudant de la gendarmerie il y a un an de cela pour la récompenser de ses exploits extraordinaires dans son domaine qui est le judo. S´il faut aller au-delà même de cette récompense, c´est une manière pour la France de la garder en France étant devenue gendarme. C´est ce que je vois dans cette récompense par la France à elle.

Pourquoi le Togo, lui, ne s´intéresse pas à ses enfants qui sont à l´étranger et qui ont des talents dans plusieurs domaines, aussi bien sportifs qu´intellectuels ? C´est une perte pour le pays. Il faut le dire.

La France mène une politique incitative et agressive vis-à-vis des jeunes africains et africaines qui peuvent faire sa réputation internationale dans plusieurs domaines afin de les garder en France. Au même moment, nos dirigeants africains mènent la politique contraire pour dissuader leurs compatriotes (qui pourraient apporter quelque chose à leur pays d´origine) à retourner dans leur pays et cette politique de dissuasion ou de découragement de la part des dirigeants africains profite à leur pays d´accueil en Europe. C´est très triste. Si les dirigeants africains ne changent pas la politique envers leur diaspora, l´Afrique ne va jamais avancer. Le talent de ses enfants va seulement profiter à leurs pays d´accueil en Europe.

Normalement les autorités togolaises devraient tout faire pour approcher notre compatriote Clarisse Agbegnenou et lui faire de bonnes propositions alléchantes afin qu´elle mette son talent extraordinaire au service de son pays d´origine dans l´avenir afin de représenter le Togo dans les compétitions internationales ou même entraîner les jeunes filles togolaises dans ce sport. Mais je ne suis pas certain que ça fait partie des soucis de nos dirigeants. Leur souci c´est d´engager des sommes colossales d´argent pour acheter le logiciel d´espionnage PEGASUS et espionner leurs compatriotes qui cherchent du bien pour le pays dans leur lutte. C´est très triste.

Les compétitions internationales des jeux sont des moments où les petits pays d´Afrique devraient se faire connaître par le talent de leurs enfants. Mais les dirigeants africains n´investissent pas beaucoup dans ce domaine de sport. L´année prochaine viendra aussi la coupe du monde de football. À travers cette compétition internationale, le monde entier verra les pays, surtout africains, et les connaîtra à travers le talent des joueurs de leurs ressortissants. Ça n´a jamais été non plus un souci pour nos autorités togolaises. Sinon le cas de Claude Le Roy, l´entraîneur de l´équipe nationale aurait dû les interpeller. Mais les autorités l´ont gardé pendant longtemps avant qu´il ne soit contraint finalement à la démission malgré le mécontentement des jeunes togolais et amateurs du football. S´il y a division au Togo, au moins le football les unit. Ce sont des exemples multiples dans des domaines où les dirigeants doivent prendre conscience. Les enfants de l´Afrique sont pleins en Europe avec des talents extraordinaires. Il faut que les autorités africaines en général mènent une politique incitative pour les faire rentrer dans leur pays respectif. Il y a par exemple des Togolais dans d´autres domaines de spécialité, que ce soit scientifique, technique, juridique ou économique, etc.. qui vivent dans les pays étrangers. Cela pourrait contribuer au développement de notre pays. Mais malheureusement la politique du gouvernement est ailleurs. C´est triste. Si on veut que le Togo avance il faut penser au talent des Togolais qui sont à l´étranger au lieu de souhaiter qu´ils restent là où ils sont.

Je me souviens quand le Sénégal a battu la France à la coupe du monde dans leur match de groupe. Je pense, c´est au mondial de 2002 avec un score de 1 à 0 en faveur du Sénégal. En ce moment j´étais un jeune étudiant en Droit à Nantes en France. C´était la joie de tous les jeunes africains partout à Nantes et même dans toute la France. Ça faisait la fierté de toute l´Afrique. Il n´y avait pas de distinction car c´est toute l´Afrique qui manifestait sa joie avec le drapeau sénégalais en main. Donc il faut que nos dirigeants investissent beaucoup dans le sport. Ça fait la fierté du continent dans les grands moments.

Si le Togo n´avance pas, une part de responsabilité revient au choix politique que mènent les dirigeants aussi bien vis-à-vis de leur peuple que de leur diaspora.

L´autre part de responsabilité revient aussi à une partie de l´élite égoïste, indifférente et très opportuniste qui est au pays et qui ne pense qu´à sa personne. Le pays ne les intéresse pas alors que si le pays rayonne c´est pour tous les Togolais et non pas pour ceux qui le feront rayonner.

Si nous ne changeons pas de mentalité le Togo ne va jamais bouger dans le sens du progrès.

Dans la lutte pour la démocratie au Togo, la classe moyenne est plus engagée que la classe intellectuelle ou plus aisée. C´est un constat. C´est un fait réel. Est-ce par égoïsme ou opportunisme que cette dernière se montre indifférente aux problèmes togolais? Cette question mérite d´être posée.

Cette partie indifférente de l´élite, se comporte comme si la classe moyenne qui lutte, le fait pour elle seule alors que c´est l´affaire de tout le monde. Si ça change au Togo, ça ne va pas changer seulement pour la classe moyenne qui lutte ou pour certains compatriotes de la diaspora qui luttent aussi, mais pour tout le monde. C´est pour le bonheur de tous. Si ça reste comme tel, c´est aussi pour le malheur de tous. Donc réfléchissons à notre comportement qui va à l´encontre du progrès. Si tout le monde dit tant pis, cela restera ainsi et profitera éternellement au régime en place. Le changement pour le progrès de notre pays ne tombera pas du ciel. C´est l´affaire de tous et non d´une seule partie.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.