Togo Debout remet sa conférence-débat sur ce samedi

0
296


Prévue pour se tenir le 19 mai dernier, mais empêchée à la dernière minute par des gendarmes et policiers dépêchés sur les lieux, la campagne du Front Citoyen Togo Debout (FCTD) contre la répression policière et militaire dénommée « Opération article 21 » aura finalement lieu ce week-end.

Elle se tiendra ce samedi 9 juin au Centre communautaire de Bè. La campagne sera organisée sous forme de conférence publique. Il s’agira d’expliquer le contenu de l’article 21 de la Constitution togolaise aux membres actifs et sympathisants des différentes structures composant le FCTD.

« Une note d’information valant déclaration préalable a été régulièrement adressée par les soins du FCTD à l’autorité compétente, notamment le président de la Délégation spéciale de la commune de Lomé le jeudi 31 mai 2018 conformément aux dispositions des articles 09 et 10 de la loi N°2011-010 du 16 mai 2011 « fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestations pacifiques publiques » », a fait savoir Togo Debout.

Les participants sont appelés à apporter leurs contributions à l’éradication de la répression et de la violence dans notre pays le Togo pour un mieux vivre ensemble et harmonieux.

« La personne humaine est sacrée et inviolable. Nul ne peut être soumis à la torture ou à d’autres formes de traitements cruels, inhumains ou dégradants. Nul ne peut se soustraire de la peine encourue du fait de ces violations en invoquant l’ordre d’un supérieur ou d’une autorité publique. Tout individu, tout agent de l’Etat coupables de tels actes, soit de sa propre initiative, soit sur instruction, sera puni conformément à la loi. Tout individu, tout agent de l’Etat est délié du devoir d’obéissance lorsque l’ordre reçu constitue une atteinte grave et manifeste au respect des droits de l’homme et des libertés publiques », stipule l’article 21 de la Constitution togolaise de 1992.

Source : www.icilome.com