Togo – De nouveaux malfrats dans les mailles de la Police

0
299

Samedi, la Police nationale togolaise a rendu public l’arrestation de 15 malfrats appartenant à divers réseaux criminels basés au Togo. Lire la note de la Police!

15 malfrats, appartenant à divers réseaux criminels, sont dans les mailles de la Police nationale.

Le premier, dénommé L. Kossi, opère de concert avec un certain “Escroki” en fuite. Tous deux repris de justice, sont présumés spécialisés dans le cambriolage des voitures en stationnement. Le 19 aout dernier à Hedzranawé, ils ont brisé la vitre d’une voiture et emporté des objets de valeur. L’enquête ouverte à la suite de ce forfait a conduit à l’interpellation de l’intéressé.

Le deuxième malfrat, au nom de A. Koumengou, est un présumé voleur à l’étalage qui dérobe des tissus dans les boutiques. Il a été interpellé par suite de la publication d’une vidéo ayant fait le tour des réseaux sociaux les précédentes semaines et montrant un jeune homme dérobant des pagnes.

Pour parvenir à ses fins, il entre dans une boutique, prétend vouloir acheter une grande quantité de pagnes ; et pendant que les vendeurs sont affairés à lui proposer des pièces à acheter, il profite de leur inattention pour soustraire des pagnes de valeur qu’il dissimule dans son sac à dos. Une fois le vol consommé, il décide finalement de ne plus acheter et promet de revenir ultérieurement, chose qu’il ne fait pas.

Le dernier groupe est composé de 13 présumés cybercriminels, tous de nationalité nigériane. Ils ont été interpellés sur information le 30 septembre dernier, et plusieurs supports numériques ont été saisis à l’occasion de cette descente. Leur exploitation a permis de découvrir que ces individus créent des comptes sur des réseaux sociaux avec de faux profils.

Ils se servent de ces comptes pour appâter leurs cibles en créant de fausses relations amoureuses, pour ensuite se faire remettre de fortes sommes d’argent, réalisant ainsi ce qu’on dénomme des ‘’arnaques au love tchat’’.

Remerciements, vigilance et collaboration, tels sont les mots de la Police nationale à l’endroit de la population togolaise.

Source : icilome.com