Togo – Crise politique au Mali : La CEDEAO rejette la revendication sur la démission d’IBK

La commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) envoyée à Bamako pour jouer le rôle de médiatrice dans la résolution de la crise politique au Mali, a conclu sa mission dimanche Mais le M5-RFP, mouvement à l’origine des manifestations, réclame toujours la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta.

Lors d’une conférence de presse dimanche, l’ex président Nigérian Goodluck Jonathan, qui dirigeait cette mission d’experts constitutionnels en médiation, a annoncé qu’ils ont « rencontré le M5 quatre fois » et n’avaient pu rapprocher leurs divergences.

La méditation a cependant précisé qu’« aucune forme de changement non constitutionnel d’accession au pouvoir ne sera acceptée ». Ainsi la démission du président IBK qu’exige le M5-RFP est rejetée.

Dans leur déclaration finale, les médiateurs du bloc ouest-africain proposent une nouvelle nomination de la Cour constitutionnelle, une mise en place « de toute urgence d’un gouvernement d’union nationale, sur la base du consensus », dont 30% des membres seront issus de l’opposition, 20% de la société civile et 50% de la majorité présidentielle.

Pour sa part-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.