Togo/CNAP – Le NET fait des propositions pour une sortie de crise

Jeudi, le Nouvel Engagement Togolais (NET) était devant les médias pour rendre compte de sa participation aux travaux initiés au sein de la Concertation Nationale des Acteurs Politiques, cadre qui se veut des élections apaisées au Togo.

D’après le leader du NET, Gerry Taama : « Des avancées importantes comme l’introduction de la biométrie, la traçabilité et l’authenticité des bulletins de vote, la consultation des fiches de compilation, l’accès au fichier électoral, le financement des partis politiques, l’accompagnement des médias privés, l’harmonisation des mandats électoraux, la pénalisation des infractions au code électoral, la définition claire des partis d’opposition, la révision de la loi sur les manifestations publiques, la révision de la charte des partis politiques…figurent dans les 51 propositions retenues par la CNAP ».

Outre ces propositions retenues au cours de la Concertation par les acteurs politiques, cette formation politique de l’opposition retient d’autres suggestions toujours dans le cadre d’une sortie de crise post-électorale pour des élections apaisées au Togo.

Voici l’intégralité des propositions du NET

PROPOSITIONS DU NOUVEL ENGAGEMENT TOGOLAIS (NET)
CONCERTATION NATIONALE ENTRE ACTEURS POLITIQUES (CNAP)

Les propositions du NET se déclinent en 4 axes à savoir :
Le cadre électoral
Les reformes politiques générales
Les mesures d’apaisement du climat politique
Les autres réformes structurelles

LE CADRE ELECTORAL
En ce qui concerne le cadre électoral, nous proposons :
La révision du code électoral en précisant le rôle de la CENI en ce qui concerne la validation des dossiers de candidature après vérification.
Revoir le délai de traitement des dossiers de candidature par les institutions en charges des élections.
Le renouvèlement du matériel de recensement et le renforcement des logiciels qui interviennent dans le processus électoral.
Le renforcement de la formation des OPS et aussi de tous les autres agents impliqués dans le processus électoral.
Le désengorgement des CELI pléthoriques.
Les conditions de vote de la diaspora

REFORMES POLITIQUES GENERALES

Révision de la loi portant statut de l’opposition.
Révision de la loi portant sur les manifestations publiques.
Révision de la charte des parties politiques.
Assouplir l’accès au vote en facilitant les conditions d’obtention de la carte nationale d’identité.
Le financement des partis politiques

MESURES D’APAISEMENT

Un règlement définitif de l’affaire des incendies des deux grands marchés du Togo.
Revoir les procédures d’interpellation des citoyens par les services en charge.
Lutter contre l’extrémisme politique violent

LES AUTRES REFORMES STRUCTURELLES

Essayer de trouver une solution permanente au problème d’intégration des enseignants volontaires.
La nécessité des équipements sanitaires adéquats dans nos hôpitaux publics.
Impliquer l’opposition dans les postes de responsabilités étatiques et administratifs.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.