dimanche, janvier 29, 2023
Accueil Société Togo : Cina Lawson ou le goût d’inachevé ?

Togo : Cina Lawson ou le goût d’inachevé ?

Cina-Lawson-2023.jpg


http://gtaassurancesvie.tg

Sur le plan numérique, l’année 2022 a été une année des plus abouties. Ce n’est pas nous qui le disons, c’est la ministre de l’Économie Numérique et de la Transformation Digitale elle-même qui l’affirme.

Et Cina Lawson a visiblement de quoi étayer son propos : câble Equiano, identification biométrique, digitalisation des services publics, cybersécurité, éligibilité au Compact du MCC, … souffrez, s’il vous plaît, des acquis du Togo.

Mais très peu pour la ministre de dormir sur ses lauriers, car elle entend faire autant et même plus pour ce qui est de l’année en cours : « Nous continuerons à bâtir sur ces réalisations au cours de l’année à venir à travers les initiatives en cours, notamment le déploiement de la fibre optique jusque dans les ménages, la mise en œuvre de la plateforme d’identification biométrique, et d’autres initiatives à venir pour créer un écosystème de startups technologiques et former nos jeunes à l’anglais et à la programmation informatique », a-t-elle martelé avant de s’engager à « faire progresser les biens publics numériques, en encourageant nos pays partenaires à l’utilisation des solutions technologiques open-sources pour construire leur infrastructure numérique nationale ».

Il faut avoir l’aigreur chevillée au corps pour trouver à redire à un aussi bel engagement qui, soulignons-le, n’en dégouline pas moins de bons sentiments.

Bien qu’il y ait plein de choses à dire au sujet de ces pseudos « acquis ». Mais passons. Une ombre au tableau crève pourtant les yeux. La ministre a beau se targuer d’avoir tout réalisé, il lui reste à réaliser la volonté des Togolais de voir d’autres opérateurs économiques que ceux que les autorités leur ont imposés depuis que le Togo a pris ses marques dans ce domaine.

Aucune innovation, aucune liberté de choix à proprement parler, si bien que Moov et Togocom, les deux magnats de la communication, semblent prendre un malin plaisir à faire monter leurs enchères au détriment des Togolais qui ne peuvent que s’offrir le service de l’un ou de l’autre.

Permettre l’arrivée sur le marché d’autres opérateurs participera de la bonne attractivité d’un secteur pris en otage par deux vampires qui n’ont que trop phagocyté le pouvoir de s’offrir une bonne connectivité des clients. Cette seule percée vaut les machins Equiano et autres Compact MCC.

Avec Le Correcteur

Source : Togoweb.net