Togo: CANAL+ enterre un reportage ‘fâcheux’ sur Faure Gnassingbé

Alerte enlèvement. Un reportage de l’Effet papillon a disparu des plateformes de Canal+. Attention, pas n’importe lequel : un sujet critique sur un proche de Vincent Bolloré, le président togolais Faure Gnassingbé. Malgré les efforts de Canal France pour bloquer sa rediffusion, le reportage est réapparu la semaine dernière sur Canal Afrique. Une « boulette » qui pourrait bien faire une victime en interne.

Consigne de déprogrammation, explications houleuses en comité d’entreprise et salarié sur la sellette… C’est un reportage qui n’a pas fini de provoquer des étincelles dans les étages de la maison Canal. Le 15 octobre dernier, la chaîne cryptée diffusait « Lâche le trône ». Un sujet de L’Effet papillon consacré au vent de révolte populaire qui souffle depuis plusieurs mois contre le président togolais, Faure Gnassingbé.

Ce reportage d’une dizaine de minutes (produit pour Canal par la société de production Capa) revenait sur les manifestations d’opposition qui se multiplient depuis quelques mois au Togo où une partie de la population refuse de voir le chef de cet état d’Afrique de l’Ouest briguer un quatrième mandat. « Ils en ont assez de la misère et de l’accaparement de la richesse par une minorité qui gravite autour du président », expliquait L’Effet Papillon qui rappelle que la famille Gnassingbé (père puis fils) tient les manettes du pays depuis cinquante ans. « Un record en Afrique, même les Bongo n’ont pas fait pire au Gabon ».

Situation quasi-insurrectionnelle, arrestations sommaires d’opposants, répression violente orchestrée par le régime… Le reportage rendait compte du climat électrique. Mais aussi de la détermination des opposants bien résolus à en finir avec un système quasi-dynastique, qui se perpétue à coup d’élections douteuses, depuis qu’il a été installé en 1967 avec le soutien de la France.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.