Togo-Bruno Koffi Messanh Atchor résume la démocratie en deux mots

Connu pour ses sorties fracassantes, le pasteur Bruno Koffi Messanh Atchor a convié ce jeudi 16 juin à Lomé la presse, continuant de clamer que la démocratie, selon lui, se résume en deux notions importantes : le dialogue et la négociation.

Le dernier exemple en date, insiste le président du Mouvement des jeunes pour la transparence (MOJET), « un mouvement prophétique » selon son premier responsable, est l’appel que de plus en plus de personnalités du monde entier lancent pour que les Ukrainiens et les Russes se retrouvent autour d’une table de négociation pour régler leur différend.

Si au Togo, son pays, la culture démocratique peine à s’imposer, c’est parce que les acteurs politiques, pouvoir comme opposition, sont trop divisés, ne s’accordent pas sur l’essentiel à travers donc le dialogue sincère et franc suivi des négociations.

« Seule l’union fait la démocratie. Là où il y a le désordre, les plus forts dominent les autres », explique Bruno Koffi Messanh Atchor, souhaitant vivement que ses compatriotes, voire les autres peuples, cherchent à connaître les vraies origines des maux qui minent le développement de leur pays.

« Bien qu’il ait l’esprit mauvais qui continue de faire son œuvre, nous devons nous référer à Dieu, cultiver l’esprit du pardon, de tolérance, de dialogue, de négociation » afin de « vaincre l’ennemi ».

Le pasteur ambitionne qu’un projet qu’il baptise « Déclaration universelle de la charte au droit (secret) de la démocratie ou l’autocratie » soit organisé. Il s’agit, insiste-t-elle, d’un « projet inter-Etat » que Dieu lui a été révélé.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.