Togo-Augmentation des prix du gaz butane, la pilule ne passe pas

Il est difficile de digérer l’augmentation des prix du gaz butane dans notre pays, un produit de première nécessité, lorsque dans notre environnement immédiat, des pays qui sont confrontés à des crises sécuritaires sévères et dramatiques avec des conséquences néfastes sur leur économie, arrivent à plafonner les prix du gaz chez eux.

Je ne prendrai que deux exemples : le Burkina-Faso et le Niger, des pays enclavés n’ayant aucun accès à la mer et qui sont frappés par une crise sécuritaire depuis des années sont parvenus, malgré la hausse sur le marché mondial des prix de l’énergie, à maintenir celui du gaz butane de 6 kg à 2000 fcfa alors que le Togo disposant des atouts que tout le monde sait (accès à la mer) vend le même produit avec la même quantité à 5370 fcfa. Ces pays enclavés achètent où leur gaz et le Togo achète où le sien ?

L’Office togolais des recettes OTR informait l’opinion qu’au premier semestre de l’année, il a largement dépassé l’objectif de perception des recettes et est déjà à 62% du but visé. Pourquoi le gouvernement qui dit avoir déjà dépassé la barre des 5 milliards de subventions sur les prix de gaz ne peut-il pas utiliser cet excédent pour soulager les prix à la consommation ?

Toute politique est faite dans le but d’aider les populations. Au Togo on semble assister au contraire, faire du peuple un pigeon.

J’ai encore dit…

Anani Sossou

Source : icilome.com