Togo-Alerte : Cas groupés d’oreillons détectés dans les savanes

Le ministre togolais en charge de la Santé, Professeur Moustafa MIJIYAWA, alerte sur des cas groupés d’oreillons observés chez des enfants d’âge scolaire dans le district de l’Oti, dans la région des Savanes.

D’après l’autorité, les oreillons sont dus à un virus qui se transmet par des gouttelettes de salive émises par la personne infectée. Une maladie habituellement bénigne, mais pouvant entrainer de nombreuses complications en cas d’immunité faible.

Elle se manifeste par un “gonflement qui apparaît en avant d’une ou des deux oreilles, avec des difficultés à mâcher et à avaler, une fièvre modérée, et des maux de tête. D’autres signes peuvent apparaître en lien avec des complications”.

Rendant public un communiqué en date du 25 octobre 2022, le Professeur Moustafa MIJIYAWA rappelle à toute la population togolaise l’observation régulière des mesures d’hygiène pour prévenir la maladie.

Ces mesures sont, entre autres, le lavage régulier des mains à l’eau et au savon, ou avec des solutions hydroalcooliques. Couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir ou avec le creux du coude avant de tousser ou d’éternuer, puis jeter immédiatement le mouchoir dans une poubelle. Et ce, tout en évitant de cracher sur le sol, d’éviter la fréquentation scolaire en cas de signes suspects.

Mijiyawa compte sur le civisme et la vigilance de tous pour éviter la propagation des oreillons dans le pays.

Il demande par ailleurs à la population de se faire consulter dans la formation sanitaire la plus proche pour une prise en charge rapide et adéquate en cas de contamination.

.

Source : icilome.com