Togo /Agrégation : Christian Trimua échoue, revient les pieds joints…

trimua echoue agregation-2

Christian Massia Eninam Trimua a le sourire jaune. L’heure ne doit pas être à la joie ni à la java. Pas de champagne ni de Cognac non plus. L’éminent docteur en droit public de l’Université de Poitiers, ministre des Droits de l’Homme et porte-parole du gouvernement, l’un des plus « compétents » et pédants de la Dream Team « Da Vodou » doit être tout penaud. Et pour cause, il est revenu du Concours d’agrégation du CAMES, les pieds joints. Sans tambour ni cymbale. Christian Trimua a échoué d’emblée.

Le Bénin a abrité du 4 au 17 novembre 2021, dans l’enceinte de la Faculté des Sciences de la Santé de l’Université d’Abomey-Calavi à Cotonou, le 20ème Concours d’agrégation des Sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES). Durant cette session, 198 candidats dont une dizaine de Togolais ont participé à cette prestigieuse compétition et se sont fait évaluer par leurs pairs.

Le procès-verbal (PV) des délibérations a été rendu public le lundi 15 novembre 2021. Parmi les 7 candidats togolais qui ont pris part au concours, seul le Prof Gbeou-Kpayile Nadjombé Gmagnido de l’Université de Kara a réussi à sauver l’honneur du pays. Il est l’unique admis dans le rang des candidats togolais. Quant aux six autres dont le ministre Christian Trimua, ils sont revenus bredouilles. Ils sont déclarés non sous-admissibles, jetant le visage du Togo par terre. Le bilan de la participation du Togo à cette session, comme on peut le constater, est globalement négatif

Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Naguère, les Togolais étaient réputés bosseurs, travailleurs et hyper intelligents. Ils se sont toujours distingués avec brio sur le plan international. Mais depuis quelques années, le pays va de déclin en déclin et ce, dans tous les domaines.

Pour rappel, au cours de cette session, les candidats se sont soumis à une série d’épreuves à savoir, une épreuve de discussion sur leurs travaux, une épreuve de commentaire de texte ou de documents en sciences juridiques et politique ou de théorie en science économique ou de gestion et une épreuve de leçon. Le concours d’agrégation permet de sélectionner les maîtres de conférences des Universités membres du CAMES, mais aussi et surtout des enseignants aguerris.

Source : Liberté / Libertetogo.info

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.