Togo-À toi jeune bachelier, voici mes cinq conseils pour commencer au mieux ton parcours universitaire

0
327

Ça y est, tu l’as enfin décroché, ce Bac dont tu as tant rêvé. Le 9 octobre prochain, tu feras ta rentrée universitaire. Avant de te donner ces conseils que j’ai choisi de limiter à cinq, j’aimerais tout de même te dire que c’est maintenant que la vie va devenir plus difficile pour toi. Finis l’uniforme et la tutelle parentale, place à l’autonomie et à la débrouillardise. Voici donc mes cinq conseils.

Primo, l’orientation.

L’orientation est déterminante pour réussir son cursus universitaire. Le conseil que je te donnerai est de choisir une filière qui te plait et t’y accrocher. Aujourd’hui, il n’y a aucune faculté ou école qui donne droit directement à un travail après l’université, en dehors peut être de l’Essal. Autrefois, la médecine, l’Ensi voire le droit offraient d’être embauchés directement à la sortie de l’université. Aujourd’hui il y’a des médecins chômeurs et tout est conditionné par le concours d’entrée à la fonction publique. Même si un médecin a plus de chance de trouver du travail qu’un diplômé en ethnographie.

Secondo. L’université publique reste meilleure.

Je sais que le pléthore d’étudiants  dans les amphis ainsi que la programmation des cours incitent certains à aller chercher rapidement le Bts dans les établissements privés, mais l’université publique reste le meilleur lieu pour l’enseignement universitaire. Les enseignants sont de meilleure qualité. A partir de la seconde ou troisième année, les conditions d’étude sont moins éprouvantes.

Tertio. Le système Lmd va de pair avec la connexion internet. Le système Lmd met l’accent sur la compréhension, à l’opposé de l’ingurgitation de l’ancien système. J’ai enseigné comme consultant dans plusieurs universités, aujourd’hui la place est donnée aux cours magistraux, où l’étudiant note ce qu’il peut, et affine ses connaissances avec ses recherches. Un étudiant sans connexion internet est comme un maçon sans niveau. Rien de ce qu’il fera ne sera droit. Lisez, cherchez et formez-vous grâce à internet. Google doit être la première application de votre smartphone. Il y’a malheureusement certains enseignants qui vendent les fascicules, et exigent que l’étudiant buche et déverse intégralement son cours. C’est contraire à l’esprit du Lmd mais il faudra identifier ses professeurs et faire comme ils veulent. C’est le terrain qui commande.

Quarto. Aller au doctorat.

Quelle que soit l’école ou la filière choisie, faites l’effort d’aller au doctorat. Je ne connais pas beaucoup de docteurs au chômage, comparativement aux autres diplômes.. Les institutions internationales sont friands des doctorants. Si vous êtes précoce, faites deux ou trois doctorats. Il n’y a rien de plus frustrant que de finir ses études à 22 ans, et attendre 8 ans pour trouver du travail.

Quinto. Faites de petits jobs, même si vous êtes fils de président. Ça vous prépare pour l’avenir. Allez prendre une moto Olé et faites soit les livraisons ou le transport. Sortez à 5h pour transporter les gens de leur maison vers la grande route et à partir de 16h, faites le chemin inverse. Cela suffira pour payer les traites. Je l’ai fait à l’époque et olé n’existait même pas. J’avais fait un prêt pour avoir une moto. Le zed est pour l’étudiant ce que le gari est pour le lycéen. C’est un sauveur. J’ai été zed au campus et je suis fier de cette vie. Ou faites du drop shipping avec un grossiste ici. Vendez n’importe quoi, par whatsapp et facebook. Soyez juste prêts à livrer aux heures où les vendeurs togolais ne se bougent pas: la nuit et les week-ends. La répétition aussi reste un bon moyen pour arrondir les fins de mois. Mais l’avantage de la moto est que vous avez un moyen de déplacement et un moyen de gagner de l’argent.

Voilà, cher bachelier, les quelque conseils que je te donne pour bien entamer ton cursus universitaire. Ce ne sont pas des conseils universels et j’en ai d’autres, mais j’ai déjà beaucoup écrit. D’autres aînés te donneront certainement d’autres conseils.

Quels autres conseils donnerez-vous à nos enfants qui viennent d’avoir le bac ? Et lequel de mes conseils vous parait plus pertinent ? Vos avis comme toujours m’intéressent.

Conseillons-nous vivants.

Gerry Taama

https://collect.getmygateway.com/first-step

Source : icilome.com