Home Société Togo : 3 faits qui prouvent que Jean-Pierre Fabre est fini selon un...

Togo : 3 faits qui prouvent que Jean-Pierre Fabre est fini selon un député

0
476
Jean-Pierre-Fabre-1.png

Je sais que certains, surtout de mes militants, vont se demander pourquoi je me préoccupe d’un autre parti, en dehors du mien. Ma réponse est simple: Il est difficile d’envisager une alternance politique dans les 10 ans à venir sans inclure l’Anc.

Quand je parle de mes projets sur 2030, je ne crois pas que le NET à lui tout seul puisse gagner une élection présidentielle au Togo. Mais les élections à deux tours devraient nous permettre d’atteindre 25 à 30 %, pendant qu’un grand parti comme l’anc serait autour de 20%, ce qui nous conduirait à un second tour où la synergie des partis de l’opposition aideront à la victoire. Voilà pourquoi nous avons besoin, enfin, j’ai besoin d’une Anc forte.

Et il se trouve que depuis 2020, Jean Pierre n’est plus l’homme qu’il faut pour garantir la pérennité de l’Anc. Comme d’habitude, j’explique mes propos en trois points.

La première est qu’après la débâcle de 2020 avec les 4%, il aurait dû démissionner. C’est ce que tout autre dirigeant aurait fait. Quitter 35% en 2015 pour 4 % en 2020, normalement on tire des leçons et on lâche le morceau.

La seconde est que depuis les élections municipales, jean-pierre s’intéresse plus aux affaires de sa commune que des sujets politiques nationaux. Depuis 3 ans , plusieurs sujets nationaux semblent ne concerner que le NET et plus généralement les partis parlementaires. Que ce soit pour la gestion de la Covid-19, la vie chère, le Covidgate, les deguerpissement des rues, les arrestations de Omolou, Ferdinand ayite…, c’est zéro réaction. La vocation nationale a complètement disparu.

La troisième est que Jean Pierre et consors sont restés des hommes politiques 1.0 là où nous sommes à l’ère de la politique 3.0. Aujourd’hui, les acteurs politiques développent une proximité immersive avec les militants, notamment grâce aux réseaux sociaux. Aujourd’hui, tous les leaders politiques disposent d’un compte Facebook, Twitter, voire tiktok qui permettent de donner de ses nouvelles et d’interagir. Malheureusement, nos aînés des années 90 sont encore sur les contacts physiques, les meeting et le culte de la personnalité.

Pour moi. Il faut aujourd’hui à la tête de l’anc un jeune président de la trentaine d’années, qui révolutionne la communication et l’audience du parti. Quand on regarde aujourd’hui ce que Jordan Bardela a apporté au rassemblement national ou ce que Macron a apporté à la République en marche, le renouvellement d’énergie est un grand atout.

Voilà, je sais que je suis un politicien atypique, n’hésitant pas à aborder des sujets que peu d’autres oseraient aborder. Mais vos avis m’intéressent. Tant qu’ils sont courtois, ça va. Sinon l’équipe hache impitoyablement.

Commentons vivants.

Gerry

Source : Togonyigba

Source : Togoweb.net