Togo – 18 détenus s’évadent d’un camp militaire

Délocalisés de la DCPJ (Direction centrale de la police judiciaire) en raison de la pandémie au nouveau coronavirus, 18 des 30 prisonniers ont réussi à s’échapper du camp GP à Agoè-Nyvé où ils sont gardés.

Selon le quotitien Liberté dans sa parution N°3182 du lundi 6 juillet 2020, ces prisonniers ont réussi à prendre la fuite à l’insu des gardiens de préfecture du camp.

En quelques semaines, le Togo a enregistré 19 évasions de prisonniers. Le vendredi 26 juin 2020, le même journal dans sa parution N°3176, a fait écho de la fuite d’un Nigerian, Metu Ikechukwu Paul, reconnu comme étant le meurtrier de la Togolaise Djogbessi Akossiwa, dont le corps a été retrouvé dans un puits dans le domicile de cet expatrié.

Il s’était enfui de la prison civile de Lomé le samedi 20 juin dernier.
Tous ses évadés de prisons sont actuellement dans la nature.

Il faut préciser que les 18 détenus se sont évadés du camp où le Colonel Bitala Madjoulba a été assassiné le 4 mai dernier.

Rayan Naël-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.