Tikpi Atchadam : »Un régime pour lequel le pouvoir a pour finalité le pouvoir »

0
550

C’est en ces termes que le leader du Parti National Panafricain (PNP) qualifie encore Faure Gnassingbé et son système de pouvoir. Sinon, indique Tikpi Atchadam, «nous n’aurions pas eu besoin d’organiser autant de marches pacifiques à travers autant de localités du pays et dans autant de pays sur les différents continents l’Afrique, l’Europe, l’Amérique et l’Asie ».

C’est dans son traditionnel message d’exhortation des populations à prendre part aux manifestations de ce 31 janvier et des 1er et 3 février.
« L’indifférence du pouvoir face à cette mobilisation est sans précédente dans notre histoire» indique l’homme qui ne manque pourtant pas de marteler que le régime est en manque d’arguments.

Tikpi Atchadam précise que «Le mensonge ayant atteint ses limites, le régime est esseulé. Partout où il(le régime de Faure Gnassingbé) passe, c’est le vide autour de la diplomatie des mallettes et de mensonge».

C’est certain, les racines du baobab ne tiennent plus

Le décor plant le leader du PNP ne manque pas d’appeler les militants à la lutte : «Nous devons continuer à nous battre jusqu’à la réalisation de notre objectif ultime : l’alternance devant ouvrir la voie à la démocratie dans notre pays et la prospérité pour tous. Pour cet objectif impératif, nous devons redoubler d’efforts et nous résisterons pendant le temps nécessaire. C’est certains, les racines du baobab ne tiennent plus»

A.Lemou

Source : www.icilome.com