Targone Sambiri à propos de l’accusation des responsables du PDP

111


Le député Targone Sambiri, président du parti les Démocrates Socialistes Africains (DSA), membre de la Coalition des 14 partis de l’opposition, a répondu à Innocent Kagbara, cadre du Parti démocrate panafricain (PDP), qui l’a accusé d’être l’instigateur de la tentative d’empêchement par certains jeunes, d’un meeting dans le Dankpen. Le député a réagi à travers une interview accordée à nos confrères du quotidien Liberté.

Le PDP a effectué une tournée dans la partie septentrionale la semaine dernière. A Dankpen, les responsables de ce parti ont dû faire face à certains jeunes qui se sont opposés au meeting de Bassabi Kagbara et sa suite. Du coup, ces derniers ont pointé du doigt Targone Sambiri et la Coalition des 14 d’être derrière le jeu qui consisterait à monter la population contre le PDP qui serait craint par les partis membres de la Coalition.

Le président de DSA dit être surpris par cette accusation qui vient rajouter à la période douloureuse qu’il traverse. « En vérité, je ne suis pas mêlé à ce qui s’est passé le samedi avec Kagbara et son fils. Je l’ai appris comme tout le monde, sauf que j’étais dans la localité depuis vendredi 13 juillet 2018, pour assister au mariage du secrétaire à la communication du parti DSA, monsieur Bienibi Victor, enseignant dans les Savanes. Malheureusement, d’ailleurs dans la nuit de ce vendredi, j’ai perdu ma mère nourricière qui est actuellement à la morgue, après avoir perdu une autre il y a quelques mois. Malgré mes peines, Bassabi Kagbara, son fils, et leur parrain le RPT-UNIR, bien informés de mon deuil, ont décidé de me créer plus de peines en organisant une réunion en mon nom pour faire croire aux populations innocentes que j’étais associé à leur velléité de s’éterniser au pouvoir », a-t-il déclaré.

Et de révéler les faits : « C’est vrai, en allant à l’église vers 14h30, j’ai eu un coup de fil d’un militant du canton de Guérinn-Kouka, m’informant qu’ils s’apprêtaient à arriver pour la réunion que j’organisais avec le PDP. Je lui avais répondu naïvement que c’était faux, je n’organisais rien, peut-être que c’est encore une machination des militants du parti UNIR de la préfecture, surtout qu’ils savaient que j’étais à Dankpen en cette période. Pendant que j’étais encore à l’église, Bassabi Kagbara était là. La réunion a commencé avec ceux qui sont arrivés dans une salle. Étonnés de ne pas me voir, alors que la réunion a commencé, certains militants ont commencé à demander la parole. Sur insistance, la parole a été finalement accordée à l’un d’eux. Alors, le militant a demandé à Kagbara où se trouve le député Targone comme indiqué dans l’invitation à la réunion. Kagbara, dans sa tentative d’esquiver la question, n’a pas réussi à dissimuler aux participants qu’ils les ont trompés aux fins de les amener à participer à sa réunion. Leur réaction a conduit Kagbara et sa compagnie à vider rapidement les lieux, pour aller prendre du repos chez leur mentor, le ministre des Eaux et de l’Hydraulique villageoise, un natif de Dankpen ».

Pour Sambiri Targone, le président du PDP n’est pas à son premier coup. « Au début de cette année, il a organisé un montage chez le député Beguem d’UNIR à Dankpen où il a connvié un étudiant, militant de DSA pour lire un message devant la caméra contre paiement d’une importante somme d’argent. Dans ce message, il s’est mis à raconter toutes sortes d’accusations grotesques et mensongères à mon encontre. Mais l’étudiant, après avoir parcouru le message, leur a craché au visage en leur disant qu’il ne lira jamais de telles allégations mensongères, quelle que soit la somme qu’ils lui proposent. C’était l’enseignant, Monsieur Baho qui était mandaté pour organiser ce montage. Baho même, pour convaincre l’étudiant par un message audio, lui disait que lui et le fils de Kagbara ont passé par ces montages pour prendre beaucoup d’argent à Kagbara et à UNIR », a-t-il confié.

Après s’être indigné du fait que le fils de Kagbara ait « escroqué » son propre père, Targone Sambiri a indiqué que le PDP ne peut s’en prendre à lui-même pour ce qui s’est passé samedi dernier. « Qu’il comprenne que si manipuler des gens est une morale propre à ses yeux, la vaillante population de Dankpen n’approuve pas cette façon de vivre. Même si je dois déplorer l’incident qui est anti-démocratique, je regrette beaucoup plus son attitude morale », a-t-il déploré.

Le député de Dankpen a réitéré son engagement à lutter aux côtés du peuple togolais et des forces démocratiques pour l’instauration d’un Etat de droit « respectueux des droits humains ». « Ce que le PDP fait n’est vraiment pas notre préoccupation », a-t-il souligné. Pour lui, s’il y a quelqu’un qui devrait se plaindre pour cette situation, ce devrait être lui, « car ils ont fait usage de faux en utilisant mon nom pour inviter les populations à leur réunion ».

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here