Suspension d’un Directeur pour recensement de filles vierges: l’autre version de l’affaire

Publicités

L’information a fait le tour du monde, abondamment relayée par les réseaux sociaux, selon laquelle le Directeur du CEG Doulassamé et son adjoint auraient organisé une opération de détection des jeunes filles vierges dudit établissement. Que s’est-il réellement passé ce vendredi 15 Octobre 2021 au CEG Doulassamé à Atakpamé?

A LIRE AUSSI: Alerte : série d’arnaques et d’escroqueries à Orabank !

Depuis le début de la rentrée, les parents d’élèves, les vendeuses de nourriture et certains enseignants se plaignent pour des attouchements organisés par les élèves pendant la récréation, une situation qui est en train de prendre de l’ampleur au sein de l’établissement et d’ailleurs plusieurs réunions ont été organisées entre l’association des parents d’élèves et la direction du CEG Doulassamé. Plusieurs pistes de solutions ont été trouvées dont celle de la sensibilisation des élèves sur la sexualité en milieu scolaire.

Publicités

C’est dans cette optique que le vendredi dernier, le directeur et son adjoint ont sillonné les salles de classes pour discuter avec les élèves dont plusieurs sont des mineurs. Ces séances de sensibilisation devraient se faire avec les parents d’élèves, mais compte tenu de l’urgence et la situation qui devient de plus en plus grave dans l’établissement, la Direction de l’établissement a décidé de débuter avant que les parents d’élèves ne prennent le train ce lundi 18 Octobre 2021.

Publicités

A LIRE AUSSI: Affaire Ornella: de lourdes sanctions tombent au CHU

D’énormes conseils ont été prodigués aux élèves, pas de vie sexuelle à l’école, le sexe en milieu scolaire est un obstacle pour la réussite, voici en deux phrases la teneur de l’information que le Directeur et son adjoint ont passée.

A notre grande surprise, des audios circulent sur les réseaux sociaux déformant l’information, en aucun cas, il n’est question d’une affaire de détection de filles vierges ou inceste. Selon les témoignages que notre journal a reçus ce samedi lors des cours de rattrapage, le message du directeur et son adjoint est passé, la campagne de sensibilisation à vraiment impacté positivement les élèves de la classe de 3eme au CEG Doulassamé.

A LIRE AUSSI: Noyades ou meurtres en série ? Un corps d’enfant retrouvé dans le 4e lac

« J’ai tiré beaucoup de leçons dans les paroles de notre directeur, pour ne pas tomber enceinte, je dois pratiquer l’abstinence sexuelle, le sexe ne marche pas avec les études » a confié une jeune fille de la classe de troisième à notre rédaction.

Lerepublicain

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.