Somalie: une frappe américaine tue plus de 100 shebabs

Selon le Pentagone, l’aviation américaine aurait frappé mardi un camp d’entraînement des shebabs dans l’arrière-pays somalien. Une frappe dévastatrice, dit le ministère de la Défense à Washington, qui affirme avoir tué plus de 100 combattants du groupe jihadiste dans ce qui serait l’une des attaques aériennes les plus meurtrières de l’engagement américain dans le pays.

Toujours selon la même source, l’attaque aérienne aurait été coordonnée avec le gouvernement et l’armée somalienne. Elle aurait eu lieu à 10h30 heure locale et aurait visé une base des shebabs à 200 kilomètres au nord-ouest de la capitale, Mogadiscio.

D’après une source locale, la cible visée par une dizaine de missiles serait située près du village de Leb-Adde, dans une région montagneuse à l’est de la localité de Dinsor, dans la région de Bay, l’un des fiefs des shebabs.

L’engagement militaire de Washington en Somalie a connu une augmentation ces derniers mois, avec une multiplication des frappes aériennes et l’envoi d’hommes supplémentaires, selon la presse américaine. La frappe la plus meurtrière jusque-là avait eu lieu en mars 2016. Les Américains avaient alors estimé avoir tué 150 combattants shebabs en ciblant une académie militaire du mouvement.

CamerounWeb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.