Home Société Sérail : l’heure venue pour les états généraux de la classe politique ?

Sérail : l’heure venue pour les états généraux de la classe politique ?

0
322
legislatives-faure-gnassingbe.jpg


http://gtaassurancesvie.tg

Après plus de trois décennies de lutte politique sans grands réels résultats, force est de constater que l’opposition togolaise est à la croisée des chemins. L’alternance au sommet de l’état tant voulu par les leaders politiques de l’opposition peine toujours à venir.

Penser des solutions et trouver des pistes de solutions pour y arriver ?

Aujourd’hui c’est connu de tous que cette classe politique est minée par des conflits d’intérêts personnels et des querelles de leadership au point où d’aucun pense à l’organisation des états généraux de l’opposition en vue de toucher le mal en profondeur, et donc trouver des remèdes pour panser les maux, avant de penser à la participation à une quelconque élection au Togo.

Togbui Dagban Ayivon a trouvé un remède…

Togbui Dagban Ayivon, un des ténors de cette classe politique a réaffirmé cette nécessité d’aller à ces états généraux de l’opposition, hier dans une sortie médiatique.

En effet, reçu ce mercredi 25 janvier 2023 dans « l’émission point de vue sur celle qui a réinventé la radio » , Togbui Dagban Ayivon, une personnalité influente du comité d’action pour le renouveau (CAR), est encore revenu sur la participation de l’opposition aux prochaines élections législatives et régionales qui s’annoncent au Togo en cette année 2023.

Pour lui, l’opposition doit participer aux élections législatives et régionales à venir, à la seule condition qu’elle fasse un audit pour sa lutte sans succès depuis déjà plusieurs années.

Le chef quartier d’Adakpamé, pense qu’il faut aller aux Etats généraux de l’opposition togolaise, un conclave qui leur permettra de réfléchir sur d’autres stratégies pour ne plus connaître les échecs répétés à chaque élection sur la terre de nos aïeux.

À la question de savoir qui sera le porte-étandart de ces états généraux de l’opposition, le gardien des us et coutumes du quartier d’Adakpamé a indiqué qu’il a envoyé d’ores et déjà une note aux leaders politiques de l’opposition à cet effet, malheureusement sa demande n’avait pas reçu un écho favorable auprès de ses amis de lutte.

Il est a signaler qu’au cours de cet entretien avec nos confrères de Zéphyr FM, ce mercredi 25 janvier 2023, Togbui Dagban Ayivon dagban n’a pas passé sous silence les difficultés que traverse le comite d’action pour le renouveau depuis la disparition de son président national, l’emblématique Me Yaovi Madji Agboyibo et les résolutions qui sont prises au sommité pour redonner vie à ce parti politique.

« Depuis le décès de maître Agboyibo, le CAR vit en léthargie » a t’il regretté avant de préciser que le parti se prépare pour son congrès électif et statutaire en avril prochain.

« Heureusement le CAR va tenir son congrès bientôt… et le parti sera relancé pour le bonheur des populations togolaises » s’est il réjouit.

Et si d’ici là, rien n’est fait pour trouver des débuts de solutions à tous ces échecs répétés lors des élections au Togo, l’opposition togolaise risquerait de perdre sa crédibilité auprès des populations qui crient à tors ou à raison à une alternance au sommet de l’état.

Avec Togonyigba

Source : Togoweb.net