Sérail: François Boko réclame sa nationalité à Kobauyah Tchamdja-Kpatcha

L’élection de Mme Kobauyah Tchamdja-Kpatcha au comité des Droits de l’Homme des Nations Unies fait la “fierté” des Togolais. L’opposant François Boko ne dira pas le contraire.

Lire aussi:Avant son témoignage sur sa guérison de la Covid-19, Atcha Dédji Affoh avait témoigné sur la victoire d’Agbéyomé Kodjo

Sur sa page Facebook, l’ancien ministre togolais de l’Intérieur, contraint à l’exil par le régime cinquantenaire de Faure Gnassingbé, n’a pas manqué d’adresser ces vives félicitations à la Directrice du Sceau, de la Nationalité et de l’Identité Civile. 

“Félicitation Madame Tchamdja-Kpatcha ma belle sœur”, a lancé François Boko. 

L’opposant en exil depuis 15 ans déjà se réjouit du fait que sa “belle sœur” ait été élue en tant que défenseur des droits de l’homme des nations unies. Mais il se demande si la Directrice du Sceau, de la Nationalité et de l’Identité Civile, désormais reconnue comme défenseur des droits de l’homme des nations unies, acceptera de lui délivrer sa nationalité togolaise mise sur coude depuis 2019.

“Madame Tchamdja-Kpatcha, accepterez vous à présent en tant que défenseur des droits de l’homme des nations unies me délivrer ma nationalité togolaise que vous avez mis sur coude depuis février 2019? “, réclame l’ancien ministre togolais de l’Intérieur, de la Sécurité et de la Décentralisation.

Précisons que c’est depuis 2005 que le régime de Faure Gnassingbé a poussé l’avocat franco-togolais, François Boko à l’exil.


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.