Sérail: ça ne va plus entre Nicolas Lawson et Faure!

L’opposant Nicolas Lawson du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR) ne porte pas les collaborateurs de Faure Gnassingbé dans son coeur. L’ancien ministre dénonce la servilité dont fait preuve l’entourage du chef de l’Etat.


Lire aussi:Dans l’entourage de Faure, ces groupuscules désormais hors de contrôle !

« Ce qui a été fait jusqu’à présent est un échec lamentable, beaucoup de corruptions à un niveau inacceptable. Comment ces compatriotes qui sont des ministres et des conseillers croient que nous pouvons accepter que notre pays soit géré de cette façon et que ça continue ainsi. C’est tout beau de faire la servilité qui est de dire que : sous l’instruction du chef de l’Etat, sous la haute autorité du chef de l’Etat, alors que par ailleurs on vole, on pille notre pays et notre peuple est en souffrance. Tout va mal, nous n’acceptons pas cela », a indiqué Nicolas Lawson 

Selon lui, le gouvernement Klassou 2 a été un total échec et il faut un changement en profondeur et radical. Nicolas Lawson dénonce également ces collaborateurs de Faure Gnassingbé qui ont souvent eu recours au « fétichisme » pour garder leur poste. « Il faut que ça cesse », a-t-il lâché.

Lire aussi:Mal gouvernance au Togo: Nicolas Lawson sort (encore) ses griffes

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, et vu ces récentes sorties, le président national du PRR dit qu’il n’est pas à la recherche d’un poste ministériel dans le nouveau gouvernement en perspective. « Je ne suis pas à la recherche d’un portefeuille ministériel », a-t-il martelé.

Et de poursuivre : « Il y a certains qui croient que j’ai envie d’être Premier ministre. Non ! J’ai une expérience inestimable, Lawson Nicolas ne cherche pas un poste. Lawson Nicolas veut seulement servir la gloire de Dieu au Togo, c’est tout ».

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.