Sécurité: Faure adresse une requête spéciale à Donald Trump [Washington Post]

Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a réagi à la récente annonce des autorités américaines de procéder au retrait des troupes américaines dans le Sahel.

En décembre dernier, le ministère de la Défense américaine demandé à l’Africa Command de préparer un plan de retrait des troupes positionnées dans le Sahel pour lutter contre les groupes jihadistes.

Au cours d’une interview accordée au journal americain The Washington Post, en marge de la conférence sur les faux-médicaments à Lomé,  Faure Gnassingbé a indiqué le retrait américain pourrait être fatal pour la stabilité de la sous-région.

« Si un acteur quitte la chaîne, cela affaiblit l’ensemble du groupe. (…) Ces terroristes seront plus puissants si jamais les troupes américaines se retirent et les américains devront se battre plus tard sur deux fronts : au Moyen-Orient et en Afrique », a déclaré Faure Gnassingbé.

Contrairement à Donald Trump qui a affirmé que les  combattants de l’Etat Islamique ont été vaincus à « 100% », Faure Gnassingbé estime que de « milliers » de combattants du Moyen-Orient ont trouvé refuge en Afrique de l’Ouest depuis l’effondrement de l’État islamique en Syrie.

« Regardez les récentes attaques, elles sont plus professionnelles, plus puissantes, et les conséquences sont dévastatrices », a déclaré Faure Gnassingbé.

« Guerre sans fin »

Les craintes du président togolais sont partagées par certains de ses pairs de la sous-région comme Macky Sall qui a également confié au Washington Post que la décision américaine pourrait être lourde de conséquences même sur un point de vue géostratégique.

« Ce serait une erreur, et ce serait très mal compris par les Africains parce qu’au lieu de venir aider, vous souhaitez retirer le peu d’aide qu’il y a », a déclaré Macky Sall.

Selon le Centre africain d’études stratégiques de Washington, les attaques terroristes dans les zones rurales du Mali, du Niger et du Burkina Faso ont été multipliées par cinq depuis 2016.

Au total 6000 soldats américains sont basés sur le continent dont 25% stationné en Afrique de l’Ouest. Dans un récent tweet, le président américain Donald Trump a écrit qu’il allait retirer les soldats américains  des  théâtres « de guerres ridicules et sans fin » à travers le monde.

Les responsables de l’administration américaine affirment que les États-Unis devraient se concentrer sur la lutte contre l’influence chinoise et russe en Afrique.

David TOUMI

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.